Crédit ci-après
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr

27 juin 2022 Info +

Les conditions d’octroi, de renouvellement et de retrait du titre de vétérinaire spécialiste évoluent

Jusqu’à peu, le vétérinaire-spécialiste devait, tous les cinq ans, solliciter le renouvellement de son titre de spécialiste. Ce titre garantit aux détenteurs des animaux et à la société que les vétérinaires-spécialistes entretiennent leurs connaissances et compétences au plus haut niveau dans leur domaine de spécialité.

Jusqu’alors, seuls les vétérinaires-spécialistes titulaires d’un titre délivré par un collège de l’European Board of Veterinary Specialisation (EBVS©) reconnu par le Conseil national de la spécialisation vétérinaire (CNSV) étaient soumis à cette obligation de renouvellement. Désormais les vétérinaires spécialiste titulaires d’un diplôme d’études spécialisées vétérinaires (DESV) sont également soumis à la même obligation quinquennale de renouvellement du titre. Ces derniers disposent d’un délai jusqu’au 30 juin 2027 pour justifier qu’ils satisfont les conditions présidant au renouvellement de leur titre de vétérinaire-spécialiste. Ils pourront continuer à se prévaloir de ce titre jusqu’à cette date.

La structuration de la spécialisation vétérinaire accompagne le développement des soins aux animaux.  Le marché des soins vétérinaires est particulièrement dynamique. Il pèse plus de 3 Md€, est en croissance de 4% en moyenne par an depuis 2010.

Le conseil national de l’ordre des vétérinaires tient à jour la liste des vétérinaires spécialistes.

L’arrêté du 15 juin 2022 relatif aux conditions d'octroi, de renouvellement et de retrait du titre de vétérinaire spécialiste, publié au JORF du 22 juin 2022, clarifie les conditions d’accès au titre de vétérinaire spécialiste pour les vétérinaires.

Les vétérinaires-spécialistes en France au 31 décembre 2020

330 vétérinaires, 187 hommes et 143 femmes, sont diplômés d’un titre de vétérinaire-spécialiste reconnu par le CNSV :                                    

  • 95  sont titulaires d’un diplôme d’études spécialisées vétérinaires (DESV) délivré par les écoles nationales vétérinaires ;
  • 235 sont titulaires d’un titre délivré par un collège de l’EBVS© reconnu par le CNSV ;
  • 39 spécialistes exercent dans le domaine des équidés, dans 4 spécialités ;
  • 33 spécialistes ont une activité en anatomopathologie ;
  • 11 spécialités se rapportent à l’activité animaux de compagnie, pour laquelle la majorité des spécialistes (199) sont concernés.
  • 64,5 % des spécialistes exercent en pratique libérale ;
  • 59 % des spécialistes vétérinaires exercent dans les établissements de soins vétérinaires ;
  • 41 % dans les écoles nationales vétérinaires.

Voir aussi