Le lycée Pétrarque d'Avignon, établissement pilote du Service national universel
Hervé Hamon

Le 28 janvier, Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, et Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, se sont rendus au lycée agricole François Pétrarque d'Avignon, dans le Vaucluse, pour présenter le futur Service national universel (SNU).

Le Vaucluse fait en effet partie des 13 départements pilotes sélectionnés pour l'expérimentation de ce nouveau dispositif, dont la première phase est prévue dès ce mois de juin 2019. L'établissement pourrait, ainsi, accueillir des jeunes appelés dans le cadre du SNU.

Après une visite de l'établissement, les secrétaires d'État ont rencontré une vingtaine d'élèves de seconde, tous volontaires pour participer à la phase pilote. Pendant près d'1h30, les lycéens, enthousiastes et motivés, ont pu échanger avec Gabriel Attal, en charge de la mise en place du SNU, et lui poser de nombreuses questions concrètes.

« Pour moi, le SNU, c'est avant tout partir à l'aventure, apprendre à me débrouiller avec
des jeunes que je ne connais pas et former une équipe. Le respect, la compréhension,
l'esprit civique, c'est important. Dans la deuxième séquence, j'envisage la psychiatrie ou
une association en rapport avec les animaux. Je suis enthousiaste, j'irai ! »

Angélique Liguoro, en seconde au lycée agricole François Pétraque d'Avignon,
envisage un métier en relation avec les productions animales.

Qu'est-ce que le Service national universel (SNU) ?

Il s'agit d'un engagement du président de la République visant à impliquer davantage la jeunesse française dans la vie de la Nation, à promouvoir la notion d’engagement et à favoriser un sentiment d’unité nationale autour de valeurs communes. Le SNU s'inscrit dans le parcours de citoyenneté.

La première phase du SNU, effectuée aux alentours de 16 ans dans le prolongement de l’obligation scolaire, sera d’une durée d’un mois maximum et comportera une période d’hébergement collectif. Il concerne tous les jeunes de métropole et d'outre-mer.

Dans un second temps, chaque jeune sera encouragé à poursuivre volontairement une période d’engagement d’une durée d’au moins trois mois. L’offre des différentes opportunités d’engagements, civils ou militaires, intégrera les volontariats existants et des propositions nouvelles, y compris celles qui émaneront des jeunes eux-mêmes.

En savoir plus sur le Service national universel

Voir aussi