A Langouët, une cantine 100% bio
Voilà douze ans que la cantine de Langouët (Ille-et-Vilaine) s'approvisionne intégralement en produits bio et locaux. Elle a même diminué les coûts de ses 80 repas quotidiens ! Zoom sur cette pionnière de l'approvisionnement local et de qualité.

Janvier 2004. C'était avant le Grenelle de l'environnement et déjà la cantine de Langouët fait peau neuve. Suite à la rencontre de la commune avec le groupement d'intérêt économique (GIE) « Manger bio 35 » qui rassemble 31 agriculteurs en agriculture biologique, la cantine revient en régie municipale et passe au 100 % bio. C'est tout le système d'approvisionnement qui est repensé. Viandes, fruits et légumes...les menus sont élaborés par la chef, en collaboration avec le GIE, en fonction de la disponibilité des produits agricoles. Ce respect de la saisonnalité lui permet d'obtenir des prix plus compétitifs. En complément, les produits d'épicerie font l'objet d'un partenariat avec Biocoop.« Les denrées bio sont plus chères à l'achat mais la cantine a besoin de quantités moindres », explique Daniel Cueff, le maire de la commune. Par exemple, le pain bio est plus nourrissant et les viandes réduisent moins à la cuisson. Le passage au bio était aussi l'occasion de revoir l'équilibre nutritionnel des repas. Plus de protéines végétales et les frites ont été retirées des menus.

Impliquer les acteurs

De la bio cette école n'en n'a pas fait tout un plat : le changement s'est fait, humblement et avec pédagogie. « A l'époque, il y avait des confusions entre le bio et le végétarisme. Les gens pensaient que c'était une cuisine qui manquait de goût », rappelle le maire. Pourtant, les habitudes ont peu changées : la chef s'est adaptée et continue de ravir les demi-pensionnaires de son rôti aux pruneaux. Surprise ! Le prix des repas est resté sensiblement le même et ce depuis plus de dix ans. Aujourd'hui, certains parents emménagent à Langouët pour son engagement écologique et social et la cantine ne désemplit pas.

Voir aussi