La Maison du Citron, agrumiculteurs de père en fils à Menton
La Maison du Citron

Adrien Gannac perpétue la production du Citron de Menton IGP. Après des études de commerce, il rejoint son père en 2015 avec un projet professionnel précis : développer la transformation et la commercialisation en circuits courts de ce fruit typique des Alpes-Maritimes. Les agrumes sont vendus sur l'exploitation, dans des épiceries fines et via la plateforme Frais et local.

Le décor : une montagne qui tombe à pic dans la mer. Des terrasses agricoles maintenues par des murets en pierres sèches appelés des restanques, en provençal. Des palmiers et des bananiers qui affleurent la colline. « Menton est situé entre les Alpes et la Méditerranée et bénéficie d’un microclimat doux qui rend unique son citron », décrit Adrien Gannac.

Valoriser le Citron de Menton IGP, une conviction
Crédit ci-après

En 1990, Laurent Gannac, le père d’Adrien, s’installe à Menton pour exercer son métier d’horticulteur. Il se prend de passion pour l’agrume et plante 300 citronniers de cette variété. En 2015, après un travail d’une dizaine d’années en lien avec l’Association pour la promotion du citron de Menton, il obtient avec d’autres producteurs l’Indication géographique protégée (IGP) Citron de Menton.

« J'ai construit mon projet professionnel avec mon père. Dès le départ, j'ai développé la vente directe pour valoriser cet agrume d’exception "made in France" avec les artisans locaux », explique Adrien Gannac.

Le Citron de Menton IGP a une écorce jaune vif, charnue, de forme oblongue et « cabossée », avec une acidité douce caractéristique. Il est récolté à la main à maturité optimale et ne subit aucun traitement chimique après la récolte.

Faire découvrir le métier d’agrumiculteur, une passion

« Ce mode de commercialisation permet de créer du lien avec le consommateur, de montrer notre savoir-faire et les particularités du Citron de Menton IGP. Via les réseaux sociaux Facebook et Instagram, j'informe au quotidien des réalités du métier : notre production est variée mais de faibles volumes car les terrains sont petits et trop pentus pour permettre l’utilisation d’outils mécaniques ; on travaille à pied et à la main ce qui permet d’apporter un soin particulier aux agrumes et de répondre parfaitement aux contraintes du cahier des charges de l’IGP », conclut Adrien Gannac.

La Maison du Citron produit également des clémentines, mandarines, oranges douces et amères, citrons Meyer, bergamotes, kumquats et pomelos, ainsi que des plants de yuzu, cédratier et citron caviar à faire pousser chez-soi. Pour les jardiniers amateurs, Adrien Gannac propose même sur sa chaîne YouTube un tuto « Comment planter un citronnier en pleine terre ? ».

Toute une gamme de produits transformés est aussi disponible sur lamaisonducitron.com et dans leurs deux épiceries fines locales.

S’installer en tant que jeune agriculteur, un pari sur l'avenir

Pour entretenir les vergers, l’entreprise emploie 6 salariés et 3 apprentis bénéficiant de l’aide à l’apprentissage du plan de relance. Malgré des conditions difficiles liées à la crise sanitaire et aux aléas climatiques (gel des fleurs en 2018), Adrien Gannac et son père continuent d’investir dans la plantation de nouveaux arbres qui seront productifs dans 4 ans. L’objectif ? Atteindre 1 000 arbres en 2022. Pour cela l’entreprise fait appel aux prêts et aides comme la Dotation jeune agriculteurs (DJA) de la PAC.

Adrien Gannac est lauréat du concours Graines d’Agriculteurs 2020 organisé par Terre Innovantes et qui récompense les agriculteurs nouvellement installés avec un projet innovant.

Voir aussi