Influenza aviaire : le point sur la situation en Europe
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

La situation liée aux foyers d'influenza aviaire hautement pathogène en élevage de volailles (IAHP de type H5N8) confirmés en Pologne, Slovaquie, Hongrie, Roumanie, République tchèque et Ukraine ces dernières semaines est préoccupante. Un foyer vient d'être découvert en Allemagne qui concerne une basse-cour, située à une centaine de kilomètres de la frontière avec la France. Conformément à la réglementation de l’Union, ces cas sont gérés avec les mesures de police sanitaire strictes : abattage, séquestration et limitation des mouvements des volailles, afin d’éviter toute propagation du virus. Deux cas dans la faune sauvage ont aussi été déclarés en Pologne et en Allemagne.

Un virus IAHP sévit de façon épizootique en Europe depuis fin décembre 2019. À la date du 14 février 2020, outre la Pologne et l'Allemagne, plusieurs autres pays connaissent des foyers dans les élevages (la répartition des foyers est disponible sur le site de la plateforme d'épidémiologie en santé animale. Toutes les filières sont touchées.

Deux cas ont été rapportés dans la faune sauvage : un faucon en Pologne (7 janvier 2020) et un deuxième cas (grande oie rieuse) en faune sauvage en Allemagne à proximité de la frontière avec la Pologne (déclaré le 20 janvier 2020).

Les données épidémiologiques et le bilan des foyers sont régulièrement mises à jour sur le site de la plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale.

Éviter la propagation des virus : les mesures

Les mesures prises dans ces pays pour éviter la propagation du virus sont strictes et l’interdiction des transports d’animaux en provenance de ces pays ne se justifie donc pas. D'autant plus que ces différents foyers pourraient être liés à une contamination par la faune sauvage.

Il est important toutefois de rappeler aux éleveurs et aux transporteurs qu’ils doivent respecter strictement l’ensemble des mesures de biosécurité, notamment le nettoyage et la désinfection dans les élevages, les caisses de transport et les véhicules, afin de prévenir toute arrivée du virus en France, quelle que soit la voie d’introduction.

Des dépliants concernant la biosécurité en élevage et pour le transport des volailles sont disponibles sur le site de l'ITAVI.

Voir aussi