Cartographie des dégâts de scolytes de l’épicéa dans le Nord-Est de la France

Afin d’évaluer les dégâts dans les pessières à l’issue de la pullulation de scolytes de 2018, le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation a mandaté deux sociétés pour réaliser la cartographie des dégâts occasionnés au sein des peuplements d’épicéas des régions Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté.

Deux cartographies réalisées par télédétection en octobre 2018 et mars 2019

Une première cartographie des foyers de scolytes a été réalisée à partir du traitement d’images de début octobre 2018 des satellites européens Sentinel-2 par le Sertit (université de Strasbourg), organisme spécialisé dans la cartographie d’urgence.

Cependant, la sécheresse de l’automne et la douceur de l’hiver aidant, des foyers ont continué à apparaître depuis ces premières prises de vue, ce qui a rendu nécessaire une mise à jour de la cartographie du Sertit.

C’est la société Telespazio qui cette fois a été chargée de compléter ce premier état des lieux des dégâts. Cette nouvelle cartographie a été produite en utilisant le même type d’images que pour la première, mais à des dates allant de la fin février à début avril, afin de s’assurer d’une couverture sans nuages. Ces résultats montrent la répartition et la progression de l'apparition des foyers.

Les résultats obtenus permettent d’avoir une bonne vision de la répartition spatiale des foyers et notamment des régions fortement infestées. La superposition des détections permet également d’appréhender fidèlement l’évolution des dégâts.

Ces cartographies présentent néanmoins certaines limites. Du fait de l’emploi de la détection à partir d'images satellitaires, certains peuplements scolytés restent ignorés :

  • lorsque l’infestation ne fait que commencer (et qu'il n'y a pas encore de changement de couleur de houppier décelable) ;
  • lorsque les foyers sont trop petits (la sensibilité du satellite d’observation ne descend pas en-dessous de 10 ares) ;
  • lorsque les peuplements d'épicéas sont trop petits (la cartographie de l’IGN qui a été utilisée pour identifier l’essence des peuplements ne répertorie pas les peuplements de moins de 2 ha d’un seul tenant) ;
  • lorsque les peuplements ont fait l'objet de coupes sanitaires avant fin septembre 2018.

À consulter

Ces deux cartographies sont consultables à différentes échelles : cartographie des dégâts de scolytes de l’épicéa dans le Nord-Est de la France
(Les foyers détectés en octobre apparaissent en orange, ceux détectés en mars en rouge. Les images aériennes visibles sur ce site sont plus anciennes que les deux cartes et n’ont pas été utilisées dans le traitement des images. Elles constituent uniquement un fond de carte.)

Carte régionale des scolytes

 

Voir aussi