Bienvenue à la Cité internationale de la gastronomie
Dijon cité de la gastronomie

C'est parti, la maquette de la future Cité internationale de la gastronomie a été dévoilée en février 2016. Ouverture prévue pour 2018 sur les terrains de l’hôpital général de Dijon, à l’entrée du cœur de ville.  Sur ce site de six hectares, que les services du CHU auront quitté fin 2014 pour s’installer dans le nouvel hôpital construit sur les hauteurs de la ville, 3,5 ha seront dédiés à la Cité, les trois autres étant dévolus à un écoquartier « gourmand » de 600 logements (doté de cuisines collectives et de jardins potagers et de vergers partagés).L’ensemble du projet de la Cité occupera une surface de l’ordre de 26000 m² dont environ 17000 m² dans la partie historique conservée et valorisée.

La Cité internationale de la gastronomie à Dijon s’articulera autour de quatre pôles :

- Pôle culture et formation : musée vivant de la gastronomie (centre d’interprétation ludique et innovant), centre de formation, auditorium multimédia, école hôtelière et son restaurant, école des sommeliers.
- Pôle commerce et artisanat : vinothèque (dans le cadre exceptionnel d’une chapelle du XVIIIe siècle), commerces et ateliers d’artisans, marché couvert et son aire de pique-nique urbain (permettant de consommer sur place les produits achetés).
- Pôle hôtelier : hôtel quatre étoiles, résidences (pour étudiants, chercheurs, artistes, chefs et touristes), spa vinothérapie.
- Pôle logistique : accueil et information, bureaux de l’administration.

Par son emplacement au plus près du centre historique et de la gare, la Cité internationale de la gastronomie est une porte d’entrée idéale pour découvrir Dijon (son secteur sauvegardé, ses musées tout proches et son Jardin des sciences, espace de partage des savoirs autour des sciences de la nature), mais aussi la route des grands crus de Bourgogne, dont le kilomètre zéro se situe précisément sur le site de la Cité.

Fruit d’un partenariat

La Cité internationale de la gastronomie est le fruit d’un partenariat entre les acteurs publics et des investisseurs privés, qui prendront en charge l’essentiel de l’investissement estimé à 54 millions d’euros. L’ensemble des structures dijonnaises et bourguignonnes liées à l’alimentation, au goût, à la santé, à la gastronomie participeront d’une manière ou d’une autre à son animation (conférences, ateliers, événements, expositions) : centres d’enseignement supérieur et de recherche (université de Bourgogne, pôle vigne et vin, chaire Unesco « culture et traditions du vin », AgroSup, ESC Dijon-Bourgogne, Inra, Centre des Sciences du goût et de l’alimentation…), établissements culturels (musées, bibliothèque municipale…) et acteurs économiques (Vitagora, Association régionale des industries alimentaires…).Certaines de ces structures ont même prévu d’installer leurs activités de manière pérenne sur le site.

Des partenariats sont par ailleurs envisagés avec des acteurs extérieurs à la Bourgogne (International Commerce Center en Chine, International Urban Food network, Confédération des arts de la table…). La Cité sera largement ouverte sur les gastronomies et les vins du monde entier. Des démarches ont d’ores et déjà été engagées auprès des opérateurs de tourisme internationaux pour valoriser Dijon comme une destination à vocation gastronomique.