#TNLA2019 : Le lycée Le Robillard remporte le Grand Prix
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
Le Trophée national des lycées agricoles (TNLA) s'est déroulé lors du Salon international de l'agriculture. Organisé par le Concours Général Agricole, il comptait cette année une cinquantaine de candidats : des établissements de l'enseignement agricole.

Cette année encore, les équipes d'élèves se sont affrontées autour de quatre épreuves : 

  • Communication (création d'une affiche, gestion d'une page Facebook et décoration de la stalle) ; 
  • Manipulation d'un bovin en toute sécurité ; 
  • Présentation de l'animal, de l'établissement et de son territoire ; 
  • Notation de l'implication des élèves sur le Salon. 

Le lycée agricole Le Robillard du Calvados en Normandie remporte le Grand Prix du #TNLA2019

Crédit ci-après
xavier remongin

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a remis le Grand Prix du Trophée national des lycées agricoles ou l'excellence de la future génération d'éleveurs. Bravo au lycée agricole Le Robillard du Calvados en Normadie qui remporte ce Grand Prix et bravo à tous les participants.

 

 

 

1ère participation pour le lycée Poitiers-Venours 

L'équipe poitevine est fière de représenter le lycée Poitiers-Venours pour sa première participation au TNLA. « Nous avons fait le choix de participer par passion pour l'élevage, mais aussi pour partager avec les visiteurs », explique Hugo, 17 ans, en BAC Pro Conduite et Gestion d'une entreprise agricole. Les jeunes ont fait le déplacement jusqu'à Paris avec « Jutteuse »,

une vache de race jersiaise. Comment a-t-elle été sélectionnée ? « Après une concertation avec notre chef d'exploitation, nous l'avons choisie pour ses qualités esthétiques et son caractère très doux ». 

Confortablement installée dans sa stalle, Jutteuse attend donc patiemment sa présentation devant le jury du concours. L'occasion pour l'équipe de revenir sur le début de cette aventure : « Finalement, nous n'avons pas rencontré de problèmes pour le dressage de Jutteuse, la plus grande difficulté de ce concours est de trouver des idées originales pour les épreuves de communication ». Même s'ils savent que la concurrence est rude sur le TNLA, avec une cinquantaine d'établissements en lice, « c'est une superbe expérience pour nous », ajoute Baptiste, 16 ans. 

« Nous sommes prêts, mais pas encore parfaitement au point ! Nous avons hâte que les épreuves débutent, mais en même temps, on découvre la réalité du concours, les outils que nous n'avons pas pensés à prendre, la créativité de nos adversaires ... ».

Ces six étudiants en classe de première profitent du Salon international de l'agriculture pour mettre fièrement en avant leur établissement et présenter ses spécificités : élevage de faisans et de perdrix, apiculture, la vente directe de lait cru, ...

Permanence et créativité pour le lycée Louis Mallet 

Pour leur 11e participation au TNLA, les élèves du lycée Louis Mallet de Saint-Flour (Cantal) se devaient d'être originaux ! Ils sont accompagnés de « Camargue », une vache de race Aubrac, habituée du concours : « nous sommes prêts pour toutes les épreuves, et cette année, nous avons innové pour les épreuves de communication et d'animation », explique Laure, étudiante en BAC Pro Conduite et Gestion d'une entreprise agricole. 

« Pour nous démarquer, nous avons choisi de proposer au jury une immersion dans l'univers de Sherlock Holmes. Après la publication de vidéos sur notre page Facebook, autour de mystères à élucider, nous les résolverons pendant l'épreuve de présentation. » 

Pour ces étudiants, héritiers de onze années de participation au concours, c'est aussi l'occasion de vivre le salon : « J'étais déjà venue en famille, mais là, l'ambiance est différente, on prend part à cet événement ». Tandis que pour Lucie, seule élève en BAC Pro Bio-Industrie de l'équipe : « c'est une première pour le TNLA, mais aussi pour le salon ». 

L'équipe a préparé des activités devant la stalle de « Camargue » autour des produits auvergnats labellisés. Les visiteurs peuvent ainsi tester leurs connaissances et échanger avec les futurs bacheliers. 

Deux concurrents étrangers 

Pour participer au Trophée national des lycées agricoles, les établissements étrangers doivent nécessairement être jumelés avec un établissement français. Et, pour l'édition 2019, le concours accueille le Centre d’Agrilogie du Canton de Vaud (Suisse) et l’Institut Provincial d’Enseignement Agronomique La Reid (Wallonie-Belgique). Ils se mesuront aux concurrents français et participeront aux mêmes épreuves, dans l'espoir de remporter le précieux césame. 

Le TNLA est organisé par le Concours Général Agricole avec le soutien de la Direction générale de l'enseignement et de la recherche (DGER) du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Voir aussi