Retour sur la visite de Didier Guillaume en Côte d'Ivoire à l'occasion du SARA 2019
Twitter / Frederic Rossi

Didier Guillaume s’est rendu à Abidjan, en Côte d’Ivoire, les 22 et 23 novembre 2019, à l’occasion du Salon de l’agriculture et des ressources animales (SARA), qui se tient tous les deux ans. Lors de son déplacement, le ministre a pu travailler avec ses homologues ivoiriens en charge de l’agriculture, de l’élevage, du développement de la riziculture et de l’environnement, pour échanger sur les enjeux communs des deux pays et identifier les axes prioritaires de notre collaboration.

Didier Guillaume a également rencontré une soixantaine d’entreprises françaises déjà présentes en Côte d’Ivoire ou qui souhaitent s’y installer. Il les a invitées à travailler collectivement, en s’appuyant notamment sur le « club agro » animé par l’ambassade de France, pour répondre aux attentes et aux besoins de la Côte d’Ivoire. Il a indiqué que les valeurs et l’expertise de nos entreprises, y compris sur les sujets environnementaux et sociaux, sont des avantages comparatifs à valoriser.

La France, premier pays non-africain à l'honneur du SARA

Lors de la 5e édition de ce salon – l'un des plus importants salons agricoles d’Afrique de l’Ouest – la France a été le premier pays non-africain à être mis à l’honneur. À son arrivée, Didier Guillaume a salué la forte mobilisation des opérateurs français : le pavillon « France » de 400 m² accueille près de 50 entreprises exposantes, plusieurs partenaires institutionnels (Agence Française de Développement, Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement, FranceAgrimer) et 5 régions (Pays-de-la-Loire, Auvergne-Rhône-Alpes, Grand-Est, Hauts-de-France et Nouvelle-Aquitaine). La France a également animé un colloque intitulé « l’agriculture et l’agroalimentaire : transitions agro-écologiques et innovations », qui a été l’occasion de regards croisés entre des acteurs français et ivoiriens de la recherche, du développement, des filières et plus largement du monde économique.

Des visites de terrain et la signature d'un accord sur la formation

Lors d’un déplacement sur le terrain, le ministre a rencontré les élèves du lycée agricole de Bingerville où il a pu rappeler l’importance de la formation. Un accord a ainsi été signé entre la Direction générale de l’enseignement et de la recherche du ministère (DGER) et l’Institut national de la formation professionnelle de Côte d’Ivoire (INFPA). Il a également visité une cacaoyère qui a bénéficié d’un travail de restauration des sols grâce à l’apport de matière organique, illustrant le principe de l’initiative « 4 pour 1000, les sols agricoles pour la sécurité alimentaire et le climat ».

Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a notamment indiqué lors de son déplacement : « Les agricultures françaises et ivoiriennes doivent relever des défis communs : le défi de la compétitivité économique, pour créer de la valeur et assurer des revenus décents pour nos agriculteurs, le défi de la recherche et de la formation et enfin le défi de la transition agro-écologique et de l’agriculture durable. C’est "l’équipe de France" agricole et agroalimentaire au complet, avec ses instituts de recherche et de formation, ses entreprises, ses filières, son expertise publique et privée et ses collectivités, qui doit se mobiliser au service de la Côte d’Ivoire pour relever ces défis ».

Voir la vidéo du ministre lors de sa visite du salon

Le déplacement du ministre en images

https://ministre-en-images.agriculture.gouv.fr/post/189230366057/didier-guillaume-est-ce-vendredi-22-et-ce-samedi