L’Institut Agro, un établissement d’enseignement supérieur leader sur les questions d’agriculture, d’alimentation et d’environnement
Le 1er janvier 2020, l’Institut Agro (Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement) a été créé. Sa vocation : devenir l’établissement français leader sur ces thématiques.

Il apportera un soutien renforcé aux acteurs des filières agricole et alimentaire pour conduire les transitions agroécologiques, alimentaires, numériques et climatiques grâce à ses contributions en matière de formation, de recherche, d’innovation et d’appui à l’enseignement technique agricole.

Il formera les ingénieurs et chercheurs attendus par les professionnels pour réussir ces transitions, améliorer la compétitivité et renforcer le positionnement de la France à l’international. L’institut Agro a également une mission spécifique d’appui à l’enseignement technique agricole et participe notamment à la diffusion de l’agroécologie dans les lycées agricoles du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Étroitement lié à l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, Inrae, créé à la même date, il participera activement aux politiques de site de l’enseignement supérieur français et sera un atout pour les grandes universités de recherche. Ces partenariats d’excellence et ses forts ancrages territoriaux lui seront essentiels pour remplir sa mission avec le soutien des régions dans lesquelles il est installé.

Ce grand établissement résulte du regroupement des deux écoles d’ingénieurs Agrocampus Ouest et Montpellier SupAgro qui ont vocation à être rejoint par d’autres établissements d’enseignement supérieur agricole. AgroSup Dijon a d’ores et déjà manifesté son intention de rejoindre cet ensemble. Il regroupe déjà 900 personnels dont 200 enseignants-chercheurs, 43 unités de recherche, 3 500 étudiants dont 400 doctorants. La palette de formations offerte à ses étudiants continuera à s’étendre, en phase avec les besoins des filières.

Cet établissement national sera fortement implanté sur les sites de ses écoles constitutives, d’abord à Montpellier, Rennes et Angers, mais aussi Florac, les liens historiques tissés par ces écoles avec l’ensemble des partenaires (universités, écoles, organismes de recherche, collectivités, professionnels…) seront renforcés par l’impact de cet institut.

Enfin, il renforcera le lien avec l’enseignement technique agricole, et facilitera par le continuum enseignement technique - supérieur et recherche la mise en oeuvre des transitions agricoles, environnementales, économiques et sociales.

Voir aussi