Les produits frais et locaux du Jardin des vignes blanches
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr

Chez Guy et Monique Martin, la vente directe fait partie de l’ADN de l’exploitation, située à Charbuy (Bourgogne). Sur 80 hectares de plein champ et 1 hectare de serres connectées, ils cultivent en agriculture raisonnée des fruits et légumes de saison qu’ils vendent sur leur ferme depuis plus de 30 ans. Membre du Réseau Bienvenue à la ferme, leur exploitation est également sur la plateforme Frais et local depuis janvier 2021.

Lorsqu’il reprend l’exploitation familiale en 1989, Guy Martin décide aussitôt de proposer ses produits en vente directe. « Il y avait une forte demande en fruits et légumes sur le village. C’est grâce au bouche à oreille que nos produits sont connus ».

Tisser du lien social et s’adapter aux modes de consommation

Avec l’aide d’Anaïs, salariée de l’exploitation, Monique Martin assure la partie vente 2 jours par semaine dans la boutique installée sur la ferme. « Ce qu’on apprécie le plus dans notre métier, c’est le contact avec les clients. Au fil du temps, bon nombre d’entre eux sont devenus des amis, certains viennent depuis 30 ans ».

Près de 250 clients viennent chaque semaine acheter des légumes et fruits de saison. « Ce chiffre a été multiplié par 4 voire 5 pendant le premier confinement. Les clients viennent pour nos produits de qualité mais aussi pour discuter : ils échangent souvent des recettes de cuisine. Au printemps, quand on vend des plants de légumes, on prend le temps de les conseiller. »

À l’arrière de la boutique, plusieurs machines lavent et conditionnent les différents légumes. « Nous suivons l’évolution des modes de consommation. Il y a vingt ans, on vendait des sacs de 25 kilos de pomme de terre. Désormais, les clients stockent peu, ils achètent plus au jour le jour. Nous avons donc adapté nos conditionnements. »

Faire le choix de la qualité et du local

Certains produits, comme l’endivette, ne sont pas disponibles en grande surface. « Ce sont de petites racines d’endives très tendres. Il n’y a pas de régularité dans le calibrage, c’est la nature qui décide ».

Radis noir, poireau, betterave, chou, navet boule d’or (plus orangé et plus sucré que le navet classique)… « La terre est très bonne dans la région. Je cultive des carottes et des poireaux sur la partie sableuse de ma parcelle et des choux sur la partie argileuse. »

Guy Martin propose aussi des légumes oubliés qui reviennent au goût du jour : « Cuit dans la graisse de canard, le rutabaga révèle pleinement ses saveurs ».

Dans la boutique, de nombreux trophées attestent de la qualité des produits : l’agriculteur a remporté de nombreux concours régionaux de pommes de terre.

Vente directe avec la cantine scolaire du village

Une qualité de produits dont profitent les écoliers de Charbuy : l’exploitation fournit chaque année près de 3 tonnes de légumes à la cantine scolaire, depuis 10 ans. « Les enfants viennent voir comment on cultive les légumes à différentes périodes de l’année. »

Les produits du « jardin des vignes blanches » sont également vendus aux marchés de Migennes et Toucy, ainsi qu’à une cuisine centrale de la région et au traiteur « Festins de Bourgogne ».

  • L’exploitation fournit près de 3 tonnes de légumes à la cantine scolaire par an Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Les serres connectées s'adaptent à la météo (ouverture/fermeture des pans) Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Près de 250 clients viennent chaque semaine acheter des légumes et fruits de saison Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Récolte des choux Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
  • Guy Martin cultive des carottes et des poireaux sur la partie sableuse de sa parcelle Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr