Les lauréats du concours « l’Arbre de l’année » 2021
Emmanuel Boitier / Terre Sauvage

Organisé par le magazine Terre Sauvage et l’Office National des Forêts (ONF) depuis dix ans, le concours « Arbre de l’année » récompense les plus beaux arbres du patrimoine français. Proposés par différents candidats (particuliers, familles, amis, écoles…), ces arbres ont été sélectionnés pour leurs qualités esthétiques, biologiques, historiques mais aussi pour le lien qui unit le groupe à l’arbre.

Pour l’édition 2021, plus de 200 arbres ont été présentés. En septembre dernier, 13 d’entre eux ont été sélectionnés par un jury composé du magazine Terre Sauvage, de l’Office National des Forêts, de l’association A.R.B.R.E.S, et de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) pour être par la suite soumis aux votes du public. Encore une fois, le public s’est fortement mobilisé cette année avec 23 101 votes.

Les arbres lauréats seront exposés à Paris Gare de Lyon du 20 janvier au 20 mars en extérieur et Hall 1.

Un concours, 4 récompenses

Quatre prix ont été décernés pour cette édition 2021 :

  • Le Prix du public a été remporté avec 7 754 votes par le châtaigner de la place Audran, situé à La Celle-Saint-Cloud dans les Yvelines (Île-de-France). Planté sous Louis XIV, le plus célèbre châtaigner de la ville a donné son nom à un quartier résidentiel, calme et arboré, appelé « la Châtaigneraie ». Ce châtaigner représentera la France au concours de « l’Arbre de l’Année Européen ».
  • Le Prix du jury qui récompense l’arbre répondant aux caractéristiques naturalistes, esthétiques et historiques attendues a été décerné au châtaigner « la talle à teurtous » de la Celles-sur-belle dans les Deux-Sèvres (Nouvelle-Aquitaine). Situé au centre de la campagne melloise, le « châtaigner de tous » en langue locale, se trouve au centre de six ou sept chemins, disposés en étoile.
  • Le Prix Coup de Cœur a été cette année attribué au frêne de Vence, à Vence dans les Alpes-Maritimes (Provence-Alpes-Côte-D’azur). La légende attribue la plantation de ce majestueux frêne à la visite de François Ier et du pape Paul III, à l’occasion de la Trêve de Nice en 1538.
  • Un Prix d’honneur a été décerné au vieux chêne aux deux chapelles de la commune d’Allouville-Bellefosse, en Seine-Maritime (Normandie), en hommage à Robert Bourdu, professeur de physiologie végétale. Celui-ci a participé à la sauvegarde de ce chêne millénaire, un des arbres doyens de France, qui d’après la légende aurait été planté lors de la fondation du duché de Normandie en 911.

Pour participer à la prochaine édition de « l’Arbre de l’année », présentez votre candidature sur le site Arbre de l’année.

Découvrez les photos des lauréats

Ces arbres ont fait l’objet d’une production photo d’Emmanuel Boitier (Terre Sauvage).

  • Prix du public : Châtaigner de la place Audran, situé à La Celle-Saint-Cloud dans les Yvelines (Île-de-France) Emmanuel Boitier (Terre Sauvage)
  • Prix du jury : Châtaigner « la talle à teurtous » de la Celles-sur-belle dans les Deux-Sèvres (Nouvelle-Aquitaine). Emmanuel Boitier (Terre Sauvage)
  • Prix Coup de cœur : frêne de Vence dans les Alpes-Maritimes (Provence-Alpes-Côtes-d'Azur). Emmanuel Boitier (Terre Sauvage)
  • Prix d'honneur : Vieux chêne aux deux chapelles de la commune d’Allouville-Bellefosse en Seine-Maritime (Normandie), Emmanuel Boitier (Terre Sauvage)

Voir aussi