Les experts alim'agri : #ActifAgri, portrait de l'agriculture aujourd'hui

Le Centre d'études et de prospective (CEP) a lancé en septembre 2017 un chantier collectif d'analyse économique, fondé sur la mobilisation d'un groupe d'experts avec pour objectif d'apporter des connaissances nouvelles sur les transformations des emplois et des activités agricoles en France.

Comme dans d'autres secteurs, l'agriculture est confrontée à une évolution des métiers et des statuts des travailleurs associés à la production agricole. De 2000 à 2016, la France a perdu un quart de ses exploitants et bien souvent, l'activité agricole n'est plus assurée par un agriculteur réalisant l'ensemble des métiers, mais par une somme de tâches accomplies par des tiers. Cheffe du bureau de l'évaluation et de l'analyse économique, Vanina Forget présente les principales conclusions de cette large étude, publiée en avril prochain dans un ouvrage intitulé « Actif'agri ».

Retranscription de la vidéo

Actif'agri, portrait de l'agriculture aujourd'hui

Actif’agri est un ouvrage sur les transformations des emplois et les activités agricoles en France. Le Centre d’études et de prospective du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a voulu comprendre ce sujet car de 2000 à 2016, nous avons perdu, en France, un quart des exploitants agricoles. Derrière ce chiffre, c’est tout le secteur qui se transforme. L’exploitant agricole travaille moins en famille, l’exploitation est plus grande, il y a de plus en plus de salariés, d’externalisation des activités. Plus d’une quarantaine d’experts ont travaillé avec le centre d’études et de prospectives du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour produire un panorama très complet de la transformation du travail agricole en France.

Qui travaille, où et comment ? Quel est le rôle de la performance environnementale, de l’innovation, du commerce dans ces transformations ? Quel est le rôle de nos politiques publiques dans tout ça et au final, quelle piste d’actions et quelles conclusions on peut en retirer.

Que retenir de l'ouvrage Actif'Agri ?

Une des conclusions fortes d’Actif’Agri, c’est que le métier d’agriculteur change. Il tend à se rapprocher de celui d’un chef de petite entreprise dans un autre secteur. On voit de plus en plus de gens travailler seuls, qui font appel à des salariés, à des prestataires externes, qui délèguent parfois des pans entiers de leur activité. C’est vraiment ça pour nous la transformation des façons de travailler. Une autre chose que nous montrons dans Actif’Agri, c’est que l’activité agricole repose sur un grand nombre de types de travailleurs qui ont des statuts et une visibilité très variables. En 2016, ce sont 711 000 équivalents temps plein qui travaillent en agriculture.
Ça veut dire 1,6 million de personnes à peu près, qui ont travaillé un moment de l’année, dans une exploitation agricole. Pour une petite moitié, ce sont des permanents, des agriculteurs notamment et pour une grosse moitié, des travailleurs temporaires, saisonniers, des prestataires… Au final, nous avons beaucoup travaillé sur les salariés agricoles, et en particulier les plus précaires. Nous pensons que ces différentes conclusions peuvent éclairer les actions du Ministère.