La production agricole mondiale à l’horizon 2050 : comparaison de quatre prospectives - Analyse n° 28

De nombreuses études prospectives ont été produites récemment concernant la capacité du monde à se nourrir d’ici 2050. La grande variabilité des hypothèses et des résultats nécessite une comparaison critique et chiffrée des scénarios proposés, insuffisamment réalisée jusqu’à présent, pour mieux identifier les principales marges de manoeuvre.
Pour ce faire, nous analysons ici en détail quatre exercices de prospective sur la sécurité alimentaire à l’horizon 2050 : le dernier Outlook de la FAO (2010), la prospective Agrimonde (INRA-CIRAD, 2009), l’étude de l’Institut de socio-écologie de Vienne (2009) et la prospective de l’IFPRI (2005).
Cette comparaison met en évidence deux grandes visions du futur de l’agriculture : d’un côté des scénarios tendanciels basés sur l’intensification à l’hectare pour limiter l’extension des surfaces cultivées et préserver des espaces naturels ; de l’autre côté des scénarios de rupture basés sur des systèmes agricoles fournissant des aménités environnementales quitte à augmenter les surfaces cultivées.
Les politiques publiques auront un rôle majeur à jouer pour créer les conditions socio-économiques indispensables à l’essor des petites exploitations, tout en engageant la transition vers des systèmes agricoles ne visant pas seulement l’augmentation de la production mais permettant de répondre aux défis d’un développement durable et partagé.

La production agricole mondiale à l’horizon 2050 : comparaison de quatre prospectives (PDF, 321.91 Ko)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.

 

Voir aussi