La confiture de rhubarbe de Véronique Dufrenne en Normandie
Sipa/D.Morganti/CGA
Du lait, de la crème fraîche crue de Normandie et des fruits triés sur le volet : voici les ingrédients utilisés par Véronique Dufrenne dans la fabrication de ses confitures. Sur son exploitation de 12 hectares à Haussez (Seine-Maritime), elle cultive sa propre rhubarbe. Véronique Dufrenne est lauréate du Prix d'Excellence du Concours général agricole 2020.

À la Ferme de la Rhubarbe, la relève est assurée : Marine, la fille aînée de Véronique, et son fils cadet, Louis, s’investissent chaque année un peu plus à ses côtés.

La ferme de la Rhubarbe se réinvente

À l’automne 2019, Véronique a planté plusieurs nouvelles variétés : des rhubarbes dites « vertes » et des rouges, plus tardives. Parmi les nombreux projets de Véronique Dufrenne, figure la diversification du verger. Dès l’automne dernier, elle a d’ailleurs planté des abricotiers. En attendant, elle s’approvisionne en direct auprès de producteurs. Ses fruits rouges et ses pommes proviennent de la vallée normande de Jumièges, son safran est normand. Véronique innove et élabore des recettes originales. Ce sont sans conteste toutes ces qualités qui lui permettent de récolter des médailles chaque année au Concours général agricole. Véronique reçoit déjà des groupes, elle prévoit de développer l’accueil du public, de créer des ateliers-confitures pour petits et grands.

Secrets de fabrication

Véronique adapte sa recette en fonction de la qualité du lait qui varie au fil des saisons. Elle décline sa confiture de lait en différents parfums. Ses confitures de fruits sont élaborées avec des fruits cueillis avec soin. La recette est simple : des fruits, du sucre en juste quantité et parfois du jus de citron pour préserver la couleur des fruits d’origine. Sa rhubarbe est récoltée d’avril à septembre selon les variétés. Véronique transforme sa récolte le jour-même, ou la surgèle pour assurer un approvisionnement toute l’année. Elle fabrique de nombreuses confitures aux goûts classiques, mais aussi des recettes inventées comme rhubarbe-gingembre, framboise-violette, fraise-yuzu, etc.

Les autorités sanitaires recommandent aux populations fragiles de ne pas consommer de lait cru ni de fromages au lait cru. Ces préconisations concernent :

  • les jeunes enfants, et particulièrement ceux de moins de 5 ans ;
  • les femmes enceintes ;
  • les personnes immunodéprimées, c'est-à-dire les personnes déjà malades, très fatiguées voire hospitalisées.

Plus d'infos ici


Plus d'informations la Ferme de la Rhubarbe

Extrait du MOOK 2020, « à la rencontre des meilleurs producteurs », Floriane Ravard et Quai des Orfèvres

Voir aussi