Xavier Remongin/agriculture.gouv.fr

08 décembre 2022 Info +

Export collaboratif agroalimentaire : 6 entreprises françaises sont lauréates

Dans le cadre d’un appel à projets national ouvert de fin juillet à fin septembre 2022, dédié au thème de l’exportation collaborative pour les PME agroalimentaires, 6 lauréats viennent d’être désignés pour un montant de subventions cumulées de 600 000 euros. Ces projets vont permettre l’accompagnement de plusieurs entreprises françaises à l’international, ainsi que le développement de leurs exportations. Cette voie est prioritaire pour valoriser nos produits de qualité, nos savoir-faire et créer de la valeur sur nos territoires.

L’export collaboratif est l’une des clefs de réussite pour les PME agroalimentaires françaises, qui, compte tenu de leur taille, disposent de moyens humains et financiers plus limités, pour faire le choix stratégique de l’export. C’est dans ce cadre que le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire a proposé pour la première fois, un appel à projets national, ouvert dans le cadre du Dispositif National d’Aide à l’Investissement Immatériel (DiNAII), à destination des projets d’export collaboratif.

Le ministère va donc accompagner les PME lauréates dans leur coordination et leur structuration à l’export, pour leur permettre de proposer une offre de produits plus visible et attrayante, tout en optimisant leurs coûts. Cet appel à projets permet de prendre en charge des dépenses immatérielles telles que le conseil, le diagnostic, les coûts de formation ou encore les actions de coopération. Les six projets lauréats couvrent la France entière ainsi qu’une large gamme de produits (vins, charcuterie, huile d’olive, fromage, chocolat, confiserie, confiture, jus de fruit, conserves, etc.).
 

Présentation des six lauréats

  • Un projet original de création d’un groupement de vigneronnes pour exporter leurs vins vers des marchés à monopole (Scandinavie, Canada, Etats-Unis), et qui fait le pari de la différenciation par la qualité et l’identité.

  • Un projet de structuration de filières pyrénéennes d’Occitanie et de Nouvelle-Aquitaine, multi-produits, pour mutualiser la démarche et les coûts d’export vers des marchés sensibles aux produits de montagne (Argentine, États-Unis).

  • Un projet de construction d’un groupement de 5 à 10 TPE/PME pour définir une offre collective de produits et une stratégie commerciale pour l’export des entreprises artisanales agroalimentaires occitanes de transformation.

  • Dans la continuité d’un projet déjà soutenu par le ministère en 2019 amorçant la constitution d’un groupement d’entreprises pour exporter vers la Chine, « Follement France » en est la prolongation sur 2 ans. Il s’agit maintenant de maximiser et solidifier les répercussions du groupement en développant sa communication (comptes officiels, événements médias, animation de réseaux sociaux).

    Le projet « Allemagne », quant à lui, va permettre l’accompagnement de 8 entreprises primo-exportatrices sur ce marché de proximité, particulièrement attractif pour les produits français.

  • Un projet qui vise à développer les connaissances et les stratégies commerciales sur les marchés ciblés pour l’export de produits du terroir de 5 à 10 entreprises (groupement à constituer) et à recruter un agent sous forme de service civique via du volontariat international en entreprise (VIE). Il sera positionné sur place, organisera des rencontres acheteurs et assurera le suivi des contacts établis.