25 février 2019 Communiqué de presse

Les protéines végétales à l’honneur au Salon international de l’agriculture

À l’occasion du Salon international de l’agriculture, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a organisé, ce jour sur son stand, un événement consacré aux protéines végétales.

Cette table-ronde a réuni des experts, des professionnels de l’amont et de l’aval, et des chercheurs : une directrice scientifique de l’INRA, la Présidente de la Chambre d’agriculture de Lozère et éleveuse bio, un administrateur de la Fédération des oléoprotéagineux (FOP) et producteur de soja dans le Haut-Rhin, un représentant du groupe Roquette, et la fondatrice de la stratup Graine de choc. Leurs interventions ont permis de montrer comment la question des protéines végétales est au cœur de la transition agro-écologique, et constitue une source d'opportunités économiques pour les territoires.

Le développement des protéines végétales est un enjeu de souveraineté européenne comme l’a rappelé le président de la République lors de l’inauguration du Salon international de l’agriculture. Il permet de réduire la dépendance de l’Europe aux importations.

La relance des protéines végétales est également un enjeu environnemental dès lors que l’augmentation de la surface en légumineuses permet de réduire les fertilisants azotés, d’améliorer la qualité des sols et d’encourager une meilleure articulation entre les productions animales et végétales.

Enfin, les consommateurs expriment une demande croissante de produits issus d’élevages nourris localement et d’aliments à base de protéines végétales.

Cet événement s’inscrit dans la continuité des travaux menés par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation autour des protéines végétales, tant à niveau européen que national. Le 11 février dernier, le ministre Didier Guillaume a lancé une concertation nationale en vue de l'élaboration d'une stratégie sur les protéines végétales. Cette concertation, qui dure 3 mois, doit permettre aux différentes parties prenantes de définir une vision de l'avenir souhaitable et de mettre en place les moyens de l'atteindre, notamment dans le cadre de la future PAC. La France porte cet enjeu dans les instances européennes ; elle a ainsi présenté une déclaration sur la nécessité d’un plan d’action pour les protéines lors du Conseil agriculture de janvier 2019. Cette déclaration a été soutenue par 16 États membres. Cet enjeu est inscrit comme une priorité forte dans la réforme de la future politique agricole commune.

À télécharger

Contacts presse

Service de presse de Didier Guillaume - Tél. : 01 49 55 59 74 ; Fax: 01 49 55 43 81 ; cab-presse.agriculture@agriculture.gouv.fr
Service de presse du ministère - Tél. : 01 49 55 60 11 ; ministere.presse@agriculture.gouv.fr