Priorité n°3 : le renouvellement des générations et l'innovation
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Les moyens consacrés à l’enseignement et à la recherche, hors dépenses de personnel, s’élèvent en 2020 à 632 M€ en AE et 633 M€ en CP.

  • Les bourses d’études sur critères sociaux et autres aides sociales à destination des étudiants mobiliseront de 100 M€ pour permettre à tout étudiant qui le désire de suivre une formation dans l'enseignement agricole. En particulier, des moyens supplémentaires seront alloués dans l'enseignement technique agricole pour l’accueil des élèves en situation de handicap (+3 M€), conformément à la volonté de développement de l'école inclusive.
  • Des moyens supplémentaires seront mobilisés pour assurer notamment l'interopérabilité du système d'information de l'enseignement technique agricole avec celui du ministère de l'Éducation nationale (+2,4 M€).
  • L’enseignement supérieur agricole, ayant vocation à accueillir 2 700 étudiants supplémentaires à l’horizon 2024 pour tenir compte de l’augmentation démographique du nombre d’étudiants, verra ses moyens en emplois et en crédits préservés en 2020.
  • 136 M€ pour le Casdar qui permettent de soutenir les acteurs de la recherche appliquée et du développement agricole et les outils de développement et de transfert. De puissants leviers pour amplifier la transition agroécologique de l’agriculture.

Enfin, une campagne d’information et de communication ambitieuse sur l'enseignement agricole et les filières de l'agriculture a été lancée avec pour objectif de promouvoir L'aventure du vivant auprès des jeunes et des familles, ainsi que Les métiers grandeur nature auxquels les formations de l’enseignement agricole permettent d'accéder. L’ambition du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation est d’accueillir 200 000 élèves, étudiants et apprentis.