#NeRienLaisserPasser : une campagne pour lutter contre les violences faites aux femmes

La période de confinement est critique pour les femmes victimes de violences. C’est pourquoi le 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Gouvernement lance une campagne de communication rappelant les 4 outils vitaux à destination des victimes et témoins de violences faites aux femmes.

Les dispositifs d’alerte et de secours

À ces 4 outils vitaux s'ajoutent plusieurs dispositifs mis en place lors de la première phase de confinement, au printemps 2020. Ce plan de lutte contre les violences faites aux femmes en période de confinement a été actualisé et redéployé fin octobre dernier.

Ce contexte sanitaire inédit constitue en effet un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants lorsqu’ils sont confinés avec leurs agresseurs. L’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours sont actifs et opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences à l’intérieur du foyer.

À ce titre, les femmes qui se sentent en danger peuvent quitter leur domicile avec leurs enfants à tout moment, et ce sans devoir disposer d’une attestation de déplacement. Les policiers et les gendarmes ont été formés à ces situations d’urgence.

À télécharger

Confinement : dispositifs pour lutter contre les violences faites aux femmes (PDF, 563.65 Ko)

Le kit de communication

Le Gouvernement a créé un kit de communication spécifique afin de rappeler les dispositifs en vigueur durant le confinement pour lutter contre les violences faites aux femmes.

Suivre toute l'actualité sur le sujet sur Twitter avec le hashtag #NeRienLaisserPasser

En savoir plus sur la campagne « Le 25 novembre, prenons 25 secondes pour rappeler les outils qui sauvent »
 

La Grande Cause du Quinquennat

Lors de la journée internationale du 25 novembre 2017 pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le président de la République a déclaré l’égalité entre les femmes et les hommes « Grande Cause du Quinquennat ».