Mission d'évaluation relative à la défense de la forêt contre l'incendie
07/06/2016
Ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt/IGA/CGEDD/CGAAER : Annick Makala, Alexandre Gohier del Re, Charles Dereix, Alain Brandeis, Marie Grandjean et Yves Granger - Rapport n° 15102
La guerre du feu ne se gagne jamais définitivement. Interrogée sur l'évaluation de la stratégie de défense des forêts contre l'incendie (DFCI) déployée depuis 2003, la mission interministérielle CGAAER/CGEDD/IGA recommande de ne surtout pas « baisser la garde ».

Incontestablement, la stratégie d'attaque des feux naissants a conduit à une réduction des surfaces brûlées, mais les causes structurelles des incendies de forêt n'ont pas pour autant disparu : un grave incendie reste toujours possible. La gestion de l'interface habitat/forêt et l'application des obligations légales de débroussaillement constituent deux registres sur lesquels la mission appelle à une action déterminée. Dans un contexte de changement climatique, la mission recommande l'adoption d'une stratégie nationale de DFCI proportionnée aux enjeux et évolutive. Sur une thématique s'échelonnant de la prévision du risque jusqu'à la reconstitution des forêts incendiées, elle propose différentes recommandations inscrivant la DFCI dans une logique de durabilité.