Les experts alim'agri : qu'est-ce que la bioéconomie ?

L’humanité fait aujourd’hui face à un double enjeu : diminuer sa dépendance au carbone fossile tout en assurant l'alimentation et les besoins primaires de 9 milliards d'habitants à l'horizon 2050. La bioéconomie apparait comme une des réponses attendues. Véronique Laborde, cheffe du bureau de la bioéconomie au sein du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, explique en quoi consiste cette filière et quels en sont les enjeux.

Retranscription de la vidéo

Qu'est-ce que la bioéconomie ?

La bioéconomie, c'est l'économie du vivant. Le vivant, ce sont les ressources vivantes, végétales ou animales et l'économie, c'est la transformation de ces ressources dans différents secteurs d'activité, en créant de la valeur ajoutée et en substituant une partie de carbone fossile par du carbone renouvelable. Les débouchés sont très variés, dont le plus connu est l'alimentaire.
Mais la bioéconomie recouvre des usages en plein développement :

  • se chauffer avec des granulats de bois, des déchets de bois ;
  • se loger avec le lin et le chanvre qui peuvent être utilisés comme des isolants complémentaires aux structures porteuses du bois ;
  • se déplacer avec les biocarburants qui limitent le recours aux carburants fossiles en intégrant une part de carbone renouvelable  ce qui limite les émissions de gaz à effet de serre ou de particules fines.

Et puis, la fabrication de biens de consommation qui intègrent en substitution du carbone fossile du carbone renouvelable tels que :

  • la cosmétique ;
  • les détergents ;
  • les peintures ;
  • les colles.

La bioéconomie répond à des enjeux de société fondamentaux tels que la lutte contre le changement climatique,  la sécurité alimentaire ou encore la création et le maintien d’emplois dans les territoires.

Voir aussi