Le mondial de tonte de moutons se tient en France en 2019 !
06/02/2019
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
L'Association pour le mondial de tonte de moutons (AMTM) organise du 4 au 7 juillet 2019, dans la ville du Dorat, en Haute-Vienne (Nouvelle-Aquitaine) le championnat du monde de tonte de moutons. C'est la première fois que cet événement international, auquel participent plus de 30 pays, se tiendra en France !

Lors de l'édition 2017 du championnat en Nouvelle-Zélande, la France avait été sélectionnée pour accueillir le championnat du monde de tonte de moutons, lors de la première semaine de juillet 2019.
La candidature française a été portée par l'Association pour le mondial de tonte de moutons (AMTM). Cette organisation, créée en 2015, a défendu les couleurs de la France et réussi à convaincre les jurys de la qualité et la solidité de son dossier.

Lors de cette compétition, qui existe depuis 1977, les tondeurs sont jugés selon 3 catégories :

  • la tonte machine ;
  • la tonte ciseaux ;
  • le tri et le ramassage de laine.

Ces épreuves multiples requièrent rapidité et qualité de la tonte par les participants, qu'ils soient débutants ou perfectionnés.

Au-delà de la compétition, cet événement est l'occasion de valoriser, en France et à l'international, la filière ovine française et tous ses métiers, alliant élevage et gastronomie, ainsi que la vitalité des territoires ruraux.

Lors de cette 18e édition en 2019, la ville du Dorat, au nord de la Haute-Vienne (Nouvelle-Aquitaine), est l'hôte de cette compétition atypique. En 2013, la ville avait déjà reçu le tournoi des 6 nations (Angleterre, Écosse, France, Irlande du Nord, Pays de Galle et République d'Irlande). Mais accueillir le mondial est une grande première !

Tondre la laine, pour le bien-être du mouton

La laine du mouton est une fibre dont la pousse est continue. Un mouton que l’on ne tondrait pas se retrouverait enveloppé d’un cocon de laine feutrée, sale, humide et moisie. Il est donc tondu au minimum une fois par an.
Après la tonte, les bêtes sont plus propres, plus légères et plus dynamiques. La tonte stimule l’appétit des brebis et des agneaux et elle augmente la vigueur des béliers.

La tonte est un acte d’hygiène qui évite l'apparition de parasites externes (tiques, myiase, gales, mélophages....).

Si la tonte est utile à l’homme, pour la récolte d’une matière première naturelle et aux qualités uniques, elle est surtout une condition du bien-être animal et est indispensable à la bonne santé du mouton.

Source : Association des tondeurs de moutons (2009)

Voir aussi