Le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER)

Crédit ci-après
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Le Conseil général de l’alimentation, de l’agriculture et des espaces ruraux (CGAAER) est présidé par le ministre en charge de l’agriculture. Le CGAAER assure des missions de conseil, d’expertise, d’évaluation, d’audit et d’inspection, par exemple sur des  questions stratégiques comme l’agro-écologie et la lutte contre le changement climatique, la gestion de crises de marché ou de crises sanitaires, l’appui à l’international. Il peut aussi participer à la conception de lois.

Pour plus d'informations, consultez la page dédiée à l'organisation et aux publications du CGAAER

Agriculture et forêt : quelles contributions possibles pour lutter contre le changement climatique ?

Stéphane LE FOLL, ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a tenu une conférence de presse lundi 22 septembre à 11h30 à l’occasion de la remise par le Conseil général de l’agriculture, de l’alimentation et des espaces ruraux (CGAAER) d’un rapport sur les voies de contributions de l’agriculture et de la forêt à la lutte contre le changement climatique.
22/09/2014
Info +

Synthèse des audits risques naturels et hydrauliques départementaux 1997 - 2012

Les intempéries, qui ont provoqué de graves inondations en Languedoc-Roussillon en septembre dernier, rappellent combien il est important de prévenir les risques naturels par la mise en œuvre de politiques publiques appropriées. Une mission a été chargée de faire une synthèse des rapports d’inspections et d’audits des risques naturels et hydrauliques réalisés en France entre 1997 et 2012...
23/08/2014
Info +

Les conditions de vie des étudiants en 2013

Les derniers résultats de l’Observatoire de la vie étudiante ont été présentés à une section du CGAAER. Ils sont proches de ceux observés en 2010 lors de la précédente enquête…
19/08/2014
Info +

La contribution du CGAAER à la préparation de la conférence de Paris sur le changement climatique COP 21

L’agriculture et la forêt sont réputées contribuer au quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Surtout, elles devraient être fortement impactées par le changement climatique à venir, risquant en cela ne plus pouvoir nourrir les 9 milliards d’habitants attendus en 2050 sur la planète, ni participer à la nécessaire substitution des matières premières non renouvelables qui fondent encore aujourd’hui notre modèle de développement.
19/08/2014
Info +

Pages