Une forêt
Xavier Remongin/agriculture.gouv.fr

06 décembre 2022 Info +

Lancement d'un appel à manifestation d'intérêt : comment valoriser la multifonctionnalité des forêts grâce à la concertation des territoires

Conformément aux décisions prises lors de la clôture des Assises de la forêt et du bois et aux annonces du Conseil Supérieur de la Forêt et du Bois, réuni le 1er décembre 2022, le ministère de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire et le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires lancent conjointement un nouvel appel à manifestation d’intérêt (AMI) sur les démarches de concertation territoriale qui auront pour vocation de valoriser la multifonctionnalité des forêts.
Cet AMI, d’un montant total de 1 million d’euros,
est cofinancé par les deux ministères.

Il s’agit de faire émerger des démarches collectives visant à favoriser, par le dialogue, des méthodes de concertation et des travaux facilitateurs entre les acteurs de la forêt et du bois et la société civile, une meilleure compréhension des enjeux forestiers complexes à l’échelle d’un territoire.
Le Président de la République, dans son discours aux acteurs de la filière forêt-bois, le 28 octobre 2022, a réaffirmé tous les enjeux économiques, sociaux et environnementaux que portent nos forêts. Cet AMI a d’autant plus de sens compte tenu de ces enjeux, notamment la perspective du renouvellement de 10% de la forêt française en 10 ans.

Cet AMI vise à expérimenter au niveau local, de nouvelles formes de dialogue et de concertation à des échelles territoriales de niveau infra-régional permettant d’augmenter la cohésion et l’adhésion de l’ensemble des acteurs du territoire autour des objectifs poursuivis par les Assises de la forêt et du bois. Ces objectifs sont nombreux et on compte parmi eux : l’adaptation des forêts au changement climatique, la protection et restauration de la biodiversité, le rôle de la forêt et du bois dans l'atténuation du changement climatique etc.
Il s’agira également de veiller en parallèle à la bonne intégration des enjeux forestiers aux autres enjeux du territoire tels que l'économie, l'emploi, le paysage, l’urbanisme, le tourisme, les loisirs, la chasse, la voirie etc.

À télécharger