Henri Mendras : retour sur La fin des paysans - Analyse n° 54

Avec la disparition d’Henri Mendras (1927-2003), voici dix ans, la sociologie a perdu un de ses grands représentants. Comparatiste avisé, auteur de nombreux ouvrages, ses travaux sont restés des classiques de la discipline, en particulier ceux consacrés au monde agricole. Enseignant infatigable, responsable éditorial reconnu, animateur de nombreux groupes de recherche, il a largement contribué au développement institutionnel de la sociologie française, et tout spéciale-ment de la sociologie rurale. Vrai défenseur de la prospective, il jetait un regard lucide sur l’évolution des sociétés occidentales et n’oubliait jamais, dans le prolongement de son œuvre académique,de livrer ses aperçus sur l’avenir. Expert convoité, il a participé à de nombreuses commissions et se faisait un devoir de mettre ses connaissances au service de l’amélioration des affaires publiques. Cette note veut lui rendre hommage et, à partir d’extraits choisis, donner envie de relire ce grand livre, sorti il y a près d’un demi-siècle, qu’est La fin des paysans.

Henri Mendras : retour sur La fin des paysans (PDF, 1.09 Mo)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.