Grignon Énergie Positive : réduire l'impact de l'agriculture sur l'environnement et le climat
15/05/2015
Comment nourrir toujours davantage de population en utilisant moins d’énergie et en préservant l’environnement ? Depuis 2006, le programme Grignon Énergie Positive, mené à la ferme expérimentale d’AgroParisTech à Grignon (78), explore des solutions techniques pour répondre à ce défi lancé à l’agriculture. L’enjeu : mieux connaître et comprendre les impacts des activités agricoles sur l’environnement, et fournir à l’agriculture et à ses filières des solutions techniques innovantes éprouvées pour réduire ces impacts.

Modification des rations alimentaires, non labour, plantation de légumineuse…La sélection des pratiques a été faite après un diagnostic initial complet. Et les résultats sont là : à Grignon, les consommations d’énergie et les émissions de gaz à effets de serre liées à la production de lait ont été réduites de respectivement 37 %et 23 %entre 2006 et 2011. Pour aller plus loin, une unité de biométhanisation est en projet. Leréseau Grignon Energie Positive, qui diffuse les méthodes et les résultats du programme, est aujourd’hui fort de 24 exploitations, fermes expérimentales ou exploitations agricoles réparties sur le territoire.

Toutes les pratiques testées sont évaluées selon trois critères : performance économique, environnementale et nourricière. Une façon aussi de rappeler que les services rendus à la société par l’agriculture ne doivent pas être oubliés dans la balance : si Grignon consomme autant d’énergie fossile que 75 personnes et émet autant de gaz à effet de serre que 320 personnes, la ferme peut nourrir entre 5500 et 8800 personnes par an.

Pour en savoir plus : le site Grignon Énergie Positive et le site d’AgroParisTech

Voir aussi sur le site de l’Ademe, l’analyse de la dépendance de l’agriculture à l’énergie (Evaluation, analyse rétrospective depuis 1990 et scénarios d’évolution à 2020).

Voir aussi