Fraîches ou sèches, les noix nous font craquer !
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Marbot, Grandjean, Corne, Franquette… Les variétés de noix cultivées en France sont nombreuses et leur qualité est protégée par deux AOP : la noix du Périgord et la noix de Grenoble. Présente toute l’année sur les étals, les Français en consomment en moyenne 500 grammes chaque année. Plongée au cœur des secrets de cette coque…

De la Savoie à la Drôme, l’AOP Noix de Grenoble

Lors de fouilles archéologiques en Ardèche, une noix de huit millions d’années a été retrouvée. Il faudra pourtant attendre le XVe siècle pour que son commerce prospère en France.

On trouve l’AOP (Appellation d'Origine Protégée) Noix de Grenoble au cœur du principal bassin de production : la région du Dauphiné. C’est autour de la Vallée de l’Isère, avec un climat humide et venté, qu’en 1938, la noix de Grenoble devient le premier fruit à être labellisé AOC (Appellation d'Origine Contrôlée).

Pour obtenir ce label, les fruits produits répondent à trois exigences majeures :

  • une zone de production délimitée entre la Savoie, l’Isère et la Drôme ;
  • un calibre supérieur ou égal à 28 millimètres ;
  • des normes de plantations dans les vergers (densité, irrigation, récolte…)

Produite sur environ 20 000 hectares en France, la noix est un véritable atout nutritionnel. Elle est riche en acide gras essentiel, en vitamines et en minéraux.

Noix fraîche ou noix sèche ?

Avec sa coque protectrice, la noix peut se consommer toute l’année. En salade, en tarte, ou pour agrémenter un plateau de fromages, elle s’intègre facilement dans toutes les recettes, salées comme sucrées.

Sur les étals, on retrouve surtout des noix sèches, dans leurs coques ou en cerneaux, qui se conservent très facilement à température ambiante. De septembre à novembre, il est possible de se procurer des fruits frais. Attention, ils sont délicats et nécessitent d’être conservés au réfrigérateur et d’être rapidement consommés.

Fraîches ou sèches, et même en huile, les noix se sont fait une place de choix sur les tables françaises.  

Pour contrôler la qualité des noix, plongez-les dans un bac d’eau fraîche. Celles qui remontent à la surface pourront être retirées : elles sont desséchées.

La nuciculture en chiffres

En 2018, les nuciculteurs français ont produit plus de 38 500 tonnes de noix, soit 30% de la production européenne. La production se concentre essentiellement dans trois zones :

  • Rhône-Alpes (51%) ;
  • Aquitaine (25%) ;
  • Midi-Pyrénées (11%).

(Source : Interfel)