« Faire le choix de l'enseignement agricole, c'est faire le bon choix ! »
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

L'enseignement agricole a encore obtenu en 2019 des résultats excellents en termes de réussite aux examens comme d'insertion professionnelle. Il offre aux apprenants des opportunités variées de poursuites d’études.

Cette année, j’ai rencontré, des jeunes qui s’épanouissent et révèlent leurs talents. Je remercie et félicite tous ceux qui s’engagent au quotidien et font de cet enseignement un outil remarquable au service de tous.

Le secteur agricole engage une formidable évolution de ses pratiques. Notre société a des attentes fortes vis-à-vis de ces jeunes diplômés tout comme les professionnels qui recherchent des connaissances et compétences diversifiées, notamment en matière d’agroécologie. Je constate que, malgré cela, l’enseignement agricole reste peu connu. Lors du dernier Salon international de l’agriculture, j'ai donc lancé une campagne de communication L’aventure du vivant pour mieux le faire connaître, soutenue par Jean-Michel Blanquer et Muriel Pénicaud.

Toutes les équipes sont mobilisées pour présenter leurs formations dans les établissements de l’éducation nationale. Pour 2019-2020, nous entamons une seconde phase de cette campagne de promotion et d’orientation afin d’attirer toujours plus de jeunes vers ces formations synonymes de réussite et d’emploi. Mon ambition est de former plus !

L'enseignement agricole doit continuer à innover pour accompagner l’évolution des métiers de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de l’environnement, du paysage, de la forêt et des services. À cet effet, je mets en place dès la rentrée 2019 une consultation pour faire évoluer nos formations. Son objectif « former mieux ». Je sais pouvoir compter sur les enseignants et les encadrants qui ont toujours su donner à notre système de formation dynamisme, esprit d’innovation…

Mais l’enseignement agricole, c’est aussi « former partout ». Ainsi plus de 800 établissements sur notre territoire, comprenant des exploitations agricoles, jouent un rôle primordial d’expérimentation. Je souhaite que nous mettions en avant cette mission et toutes les initiatives des établissements en matière d’alimentation, de santé, de lutte contre le gaspillage ou d’agroécologie.

Soyons encore plus ambitieux pour accompagner localement la transition de nos agricultures et de notre alimentation par l’éducation et l’innovation, en mobilisant partout nos établissements !

En tant que ministre, je suis fier de notre enseignement agricole. Entre ancrage dans le territoire et ouverture à l'Europe et au monde, il permet de combiner exigence intellectuelle et apprentissage des gestes professionnels. Fier également de porter avec les enseignants la volonté de prendre en compte les besoins de chacun des apprenants pour repérer leurs points forts et construire au mieux leur projet professionnel et personnel.

Faire le choix de l'enseignement agricole, c'est faire le bon choix ! Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente rentrée scolaire.

Didier Guillaume,
ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.

Voir aussi