Didier Guillaume : « J'ai fixé un objectif ambitieux de 200 000 élèves et étudiants »
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

« L'enseignement agricole est une pépite qui est au cœur de mes priorités comme ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation. Il prépare à plus de 200 métiers dans le domaine de l'agriculture et d ela nature biensûr, mais aussi dans celui de sservices à la personne et aux territoires, que ce soit dans les filière sgénérales ou technologiques. Il doit être mieux connu des jeunes et de leurs familles !"

L'enseignement agricole, c'est un parcours, une aventure qui ouvre un accès à tous les métiers du vivant : métiers de la terre, du végétal, de la nature, du bois, des animaux. Il permet la poursuite d'études dans le supérieur que ce soit les BTS mais aussi les métiers de vétérinaire, d'ingénieur ou de paysagiste.

C'est aussi une attention à chacun que permettent les petites structures, la place consacrée au sport, à la culture, aux échanges internationaux, et la logique de projets qui fait de chaque élève un acteur de sa formation.

Enfin, c'est un modèle qui marche, avec de bons résultats aux examens et des jeunes qui peuvent facilement s'inérer sur le marché du travail. L'enseignement agricole, c'est le bon choix pour un diplômé à la recherche d'une formation épanouissante et d'un métier qui a du sens. C'est pourquoi, j'ai fixé un objectif ambitieux : pouvoir bientôt y accueillir 200 000 élève  et étudiants. »

Voir aussi