Clôture des Assises de la Forêt et du Bois
Cheick Saidou / agriculture.gouv.fr
Le 16 mars 2022, Julien Denormandie et Bérangère Abba, secrétaire d’État chargée de la Biodiversité, ont clôturé les Assises de la Forêts et du Bois. Ces Assises ont été lancées en octobre 2021 à l'initiative du Premier ministre. Objectif : construire une vision ambitieuse et partagée pour la forêt française de 2030.


Notre forêt est à la croisée des chemins de nombreux enjeux aux intérêts parfois divergents et au cœur de stratégies de long terme pour notre société :

  • notre stratégie climatique ;
  • notre stratégie en faveur de la biodiversité ;
  • notre stratégie industrielle.

L’objectif des Assises de la Forêt et du Bois, fixé par le Premier ministre dès le 24 juillet 2021, a donc été de faire converger ces différentes stratégies et les intérêts de l’ensemble des acteurs (ONG, élus, amont, aval…) autour de cette vision multifonctionnelle de la forêt, qui est une richesse de la France.

Les Assises ont permis de réunir près de 480 participants via les quatre groupes de travail associant élus, représentants de la filière, scientifiques et principales ONG engagées sur le sujet. Ensemble, ils ont conduit un dialogue structuré et régulier pour converger sur des positions ou des actions partagées. Les territoires de métropole et d’Outre-Mer ont participé aux travaux par des contributions des Commissions régionales de la Forêt et du Bois et du Comité consultatif des forêts d’Outre-Mer de l'Office national des forêts (ONF).

Quatre mois après leur lancement, l’objectif est aujourd’hui pleinement atteint avec des avancées concrètes pour la pérennité de nos forêts et le développement de notre filière bois-forêt et bois-construction.

Une vision forestière immédiate autour de 4 piliers

Les Assises de la Forêt et du Bois ont permis de définir une vision forestière immédiate autour de 4 piliers :

  • 1. Relever le défi de la connaissance pour dresser un état détaillé de la forêt, suivre et anticiper ses évolutions, et accompagner les propriétaires forestiers dans leurs choix face au changement climatique
  • 2. Poursuivre et pérenniser les financements dédiés au renouvellement de forêts plus résilientes et riches de biodiversité
  • 3. Investir massivement pour assurer l’innovation et la compétitivité de la filière industrielle bois
  • 4. Expérimenter des nouvelles formes de dialogue national et territorial pour la conduite des politiques forestières et pérenniser la dynamique des Assises

À télécharger

Voir aussi