Les activités du CEP

Pour accomplir ses trois principales missions (veille, prospective, évaluation), contribuer au débat public et appuyer les acteurs en charge de la définition des politiques, le CEP réalise diverses activités.

Depuis sa création en 2008, il développe des partenariats et s'inscrit dans des réseaux variés. Il travaille avec l'ensemble des acteurs du ministère, qu'il s'agisse d'apporter une information ponctuelle, des conseils méthodologiques ou une expertise sur le fond. Fonctionnant comme un centre de ressources et un bureau d'études interne à l'administration, il suit l'actualité et les innovations, recherche des informations ciblées, analyse les publications scientifiques et institutionnelles.

Souvent sollicité par des partenaires externes, il est ou a été membre de groupes de travail ou d'instances de pilotage de nombreuses institutions : OCDE, Commission européenne, ministère de la transition écologique et solidaire (MTES), Inra, Ademe, Cirad, FranceAgriMer, IDDRI, Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET), France Stratégie, Inao, Pôle interministériel de prospective et d'anticipation des mutations économiques (PIPAME), etc.

Le CEP pilote des groupes de travail et des chantiers collectifs mobilisant des experts d'origines et de profils variés. Ces réflexions débouchent sur la publication de rapports ou d'ouvrages publics.

Le CEP anime le programme ministériel d'études et de recherches, en lien avec les priorités stratégiques du ministère. Chaque année, une dizaine de projets sont financés, ayant une réelle fonction d'aide à la décision.

Le CEP monte ou contribue à monter des événements à caractère public tels que conférences, séminaires ou journées d'étude. Il organise chaque mois les « Rencontres du CEP », au cours desquelles un chercheur vient présenter ses plus récents travaux.

Il assure aussi des formations, à l'intérieur comme à l'extérieur du ministère, sur des sujets variés (alimentation, agriculture, questions environnementales, risques, etc.) ou sur des démarches transversales (veille, prospective, évaluation de politiques publiques, etc.).

Le CEP mobilise de nombreux champs disciplinaires (agronomie, économie, sociologie, science politique, droit, statistique, etc.) et il s'appuie sur des comparaisons historiques et internationales. En matière d'analyse économique, il recourt entre autres au modèle macro-sectoriel MAGALI 2.0, qu'il héberge en partenariat avec la Direction générale du Trésor.

Le CEP valorise ses travaux, ainsi que ceux de partenaires extérieurs, via différents formats de publications, largement diffusés et accessibles en ligne gratuitement.

Voir aussi