Le Centre d'études et de prospective (CEP)

Dans un monde ouvert et globalisé, il est nécessaire de connaître et d'anticiper pour piloter les affaires publiques autrement qu'en réaction à des crises. C'est la raison pour laquelle les fonctions de veille, d'étude, de prospective et d'évaluation ont été renforcées au sein du ministère avec la création du CEP en 2008. Ses travaux contribuent au débat public et proposent des éléments de réflexion aux acteurs en charge de la définition des politiques. Le CEP fournit des analyses et des outils de pilotage sur des sujets complexes d'envergure nationale et internationale : réforme de la PAC, marchés et prix, conduites alimentaires et industries agro-alimentaires, agronomie et pratiques culturales, questions énergétiques et climatiques, sécurité sanitaire, nouvelles ruralités, mondialisation et pays émergents, etc. Le CEP anime le programme ministériel d'études, en lien avec les priorités stratégiques du ministère. Il pilote des groupes de travail prospectifs, organise des conférences, assure des formations et fonctionne comme un centre de ressoures : appui, conseil, expertise, aide méthodologique. Il publie, sous divers formats, ses propres travaux ainsi que ceux d'auteurs extérieurs.
Pour plus d'information, consulter :


Bulletin de veille - Décembre 2017

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment de deux des six enjeux majeurs des Nations unies pour l'environnement (la résistance aux antimicrobiens et les aires marines protégées), des changements liés au développement de l'automatisation pour la production industrielle dans le monde, d'atténuation des émissions de gaz à effet de serre et de sécurité alimentaire, du rapport de Terra Nova sur une alimentation moins carnée, de l'expertise collective de l'Inserm Agir sur les comportements nutritionnels, des micro-fermes maraîchères et des conditions de travail, de recherche, productivité et production agricoles aux États-Unis, d'options pour accompagner l'agriculture européenne face au risque d'un Brexit dur, de la possibilité de promouvoir la séquestration de carbone dans les sols agricoles avec des instruments de marché, des modèles et analyses d'impact des politiques agricoles européennes, d'une méta-analyse sur la restriction d'usage des antibiotiques chez les animaux producteurs d'aliments et sur ses conséquences, de l'industrie du chocolat, facteur de déforestation et de perte de biodiversité en Côte d'Ivoire et au Ghana, de l'analyse de la transformation structurelle pour le développement, ainsi que de la journée scientifique de Météo et Climat sur la place de la forêt de l'agriculture françaises face aux changements climatiques. L'ouvrage Trois utopies contemporaines fait également l'objet d'un billet.
15/12/2017
Info +

Évaluation des paramètres de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) : principaux résultats - Analyse n° 106

L’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) corrige pour partie les conséquences économiques de la localisation des exploitations en montagne ou dans une autre « zone défavorisée ». Cette mesure et ses paramètres d'application (montants et critères d’éligibilité) ont été évalués par le consortium ACTeon-Tercia-Gérard Hanus sur la période 2007‑2013.
22/11/2017
Info +

Notes et études socio-économiques n° 42

Ce nouveau numéro de la revue Notes et études socio-économiques regroupe trois articles consacrés 1) Base de données ADEL et changements des exploitations laitières françaises, 2) Évaluation de l’efficacité des mesures de protection des troupeaux contre le loup, 3) L’alternance sous statut scolaire dans l’enseignement agricole.
21/11/2017
Info +

Bulletin de veille - Novembre 2017

Au sommaire de ce bulletin, des articles traitent notamment des effets contre-productifs des assurances climatiques, de la prise en compte, dans l'accompagnement des transitions, de la contribution de certaines productions à la qualité de vie rurale, du rapport prospectif de FranceAgriMer sur la filière lait de vache, de la loi de modernisation de la sécurité sanitaire des aliments aux États-Unis, de la quantification de l'impact d'un accès restreint à l'eau, aux énergies fossiles et à la terre sur l'économie mondiale et les équilibres régionaux, de l'opportunité d'informer le consommateur sur la réduction du gaspillage alimentaire ou sur le recyclage de ses restes, des tendances mondiales du sous-poids, du surpoids et de l'obésité entre 1975 et 2016, du rapport du HLPE sur nutrition et systèmes alimentaires, de l'alimentation comme droit humain. Les ouvrages Le monde dans nos tasses. Trois siècles de petit déjeuner, Economie du vin et Agriculteurs urbains font également l'objet de billets. Enfin, un portrait du HLPE est présenté.
17/11/2017
Info +

Pages