Pêche et aquaculture

Aquaculture : truites, algues et coquillages, l'équation vertueuse de Symbiomer

Combiner l'élevage de poissons à la culture d'algues et de coquillages, cette méthode naturelle permet de réduire l'impact environnemental de l'élevage en transformant ses déchets en ressources pour des espèces filtreuses cultivées à proximité immédiate. Une équation vertueuse testée au large de l'île de Bréhat, par une jeune start-up bretonne, Symbiomer.
12/10/2018
Info +

Au lycée du Morvan, les métiers de l'aquaculture

À Château-Chinon, en Bourgogne, le lycée d’enseignement général et technologique agricole (LEGTA) du Morvan prépare aux métiers de l’agriculture et des services en milieu rural. Comment se déroule la formation ? Immersion auprès des élèves.
12/10/2018
Actualité

Les secrets d'élevage des huîtres Marennes Oléron

Les huîtres, l'un des trésors maritimes d'Oléron certifié par des appellations contrôlées ! Sur plus de 3 000 hectares, les huîtres Marennes-Oléron bénéficient d’une technique d’élevage et d’affinage particulière : elles sont affinées et élevées en claire. En quoi consiste cette technique ? Explications.
12/10/2018
Info +

Projet d’arrêté instituant une zone de protection de biotope dénommée « fond de la petite mer de Gâvres »

Les arrêtés de protection de biotope visent à prévenir la disparition d’espèces protégées. Chaque arrêté vise un biotope précis considéré nécessaire à l’alimentation, à la reproduction, au repos ou à la survie des espèces concernées. Les arrêtés concernant des territoires situés sur domaine public maritime sont pris par le ministre en charge de la pêche maritime. La consultation du public a eu lieu entre le 17 août 2018 et le 10 septembre 2018.
09/10/2018
Info +

Stéphane Travert salue la décision européenne ré-autorisant la capture d’un bar par jour et par personne pour la pêche récréative du bar

« Je me félicite de l’adaptation des mesures de gestion pour la pêche récréative. J’ai moi-même demandé cette adaptation à la Commission européenne dès la publication en juin dernier de l’avis du CIEM », a déclaré le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation après la décision du Conseil des ministres européens en date du 27 septembre.
01/10/2018
Presse

Pages