Les 4 volets d’action du Réseau rural national
© Cheick Saidou / Min.Agri.Fr

Animer, innover,  faire le lien, mutualiser, tels sont les 4 volets d'action du Réseau rural national. Ce réseau fait le lien entre développement rural régional et développement rural européen. C'est un véritable "point de convergence" entre les différents réseaux régionaux.

Son organisation, son plan d’actions : le carrefour des régions

En France, l’architecture générale du réseau vise à permettre au RRN d’être le «carrefour des régions», au croisement des programmes de développement rural régionaux (PDR) et des Réseaux ruraux régionaux (RRR), tout en assurant le lien avec le niveau européen et avec ceux des autres États-membres.

La décentralisation des fonds européens, confiés dorénavant aux conseils régionaux, confère au réseau rural une importance stratégique nouvelle. C’est le « point de convergence » privilégié des 27 réseaux régionaux qui constituent l’échelon de proximité du Réseau rural national.

La France a choisi d'organiser le Réseau rural en 2 niveaux, un régional et un national.

Le Réseau rural national (RRN) se décline en 4 volets pour répondre aux attentes de ses membres :

  • Le volet animation rurale qui constitue le cœur de l’action du RRN, celui de l’animation et de la mise en réseau : organisation d’événements, mise en place d’outils d’animation et de coordination des échanges, de communication et de valorisation des bonnes pratiques.
  • Un volet partenariat européen pour l’innovation (PEI) : l’animation nationale du PEI vise à favoriser son déploiement en France, à faciliter le développement de réseaux thématiques et à favoriser la participation d’acteurs français du PEI aux activités européennes.
  • Le volet LEADER pour mettre en réseau les Groupes d'Action Locale (GAL) afin de capitaliser et valoriser les projets les plus innovants, ainsi qu'appuyer les actions de coopération à l'international.
  • Un volet activités transversales qui regroupe toutes les actions intéressantes à mutualiser au niveau national : formations à la gestion du FEADER, réunions d’information, actions de communication complémentaires à celles des régions, suivi et évaluation.

Mettre en réseau, pour faire vivre les territoires

Le réseau est basé sur l'échange de savoirs et d’expériences. C'est un réseau participatif, ouvert à tous les acteurs nationaux, régionaux et locaux du monde rural : agriculteurs, forestiers, acteurs environnementaux, élus, chefs d’entreprises, responsables d'association et de groupes d'action local LEADER, experts, formateurs, etc.

Le RRN fédère les réseaux régionaux et les acteurs du développement rural sur l'ensemble du territoire. Il organise pour cela des campagnes d'information et de communication, qui sont déclinées en région. Il contribue à diffuser l'information sur les activités des réseaux régionaux. 

Des projets de recherche innovants, réunissant chercheurs et acteurs du territoire

Au travers de l’animation du partenariat européen pour l'innovation (PEI) ou d’appels à projets, le réseau contribue à l’innovation sur les territoires dans les secteurs agricole, forestier et agro-alimentaire.

Le partenariat européen pour l’innovation agricole (PEI-AGRI) vise à encourager une agriculture et une sylviculture durables, compétitives et plus efficaces dans l'utilisation des ressources, ceci dans un contexte marqué par plusieurs enjeux : demande mondiale de denrées alimentaires en nette hausse, durabilité des ressources naturelles, adaptation au changement climatique…

Le PEI promeut une approche de l’innovation « interactive » intégrant les acteurs de terrains, notamment les agriculteurs, sylviculteurs, et entrepreneurs. Il s’attache à prendre en compte les besoins de recherche et d’innovation de ces acteurs ainsi que leur propre contribution à l’innovation (dite innovation ascendante).

Le PEI est mis en œuvre au niveau européen via la politique de la recherche, ainsi que par la politique de développement rural (FEADER) pilotée par les Conseils Régionaux.

Ainsi, la plupart des Régions soutiennent des projets multi-acteurs qui
rassemblent des agriculteurs, des conseillers, des chercheurs, des entreprises de l'agroalimentaire, des ONG ou d’autres partenaires de l’innovation. Dans le cadre du PEI ces projets s’appellent des groupes opérationnels (GO).

Les partenaires d’un GO travaillent ensemble pour partager leurs idées face à un problème donné, transformer leurs connaissances en solutions innovantes et faciliter leur mise en pratique.

Les résultats et savoirs développés par un GO sont partagés via le réseau européen pour le bénéfice de l’ensemble du secteur.

La mise en œuvre du PEI est à la fois régionale (GO du PEI dans le cadre du FEADER) et européenne (grands projets transnationaux financés par la politique de la recherche Horizon 2020). L’animation nationale du partenariat propose en complément des actions visant à favoriser son déploiement, en lien avec l’activité du réseau européen du PEI.

Parmi les actions, citons :

  • la mise en réseau de la diversité des acteurs du PEI, des outils d’appui et des guides,
  • la mutualisation d'informations (brochures, films, appels à projets de GO, les projets sélectionnés),
  • la mise en réseau thématique des GO,
  • des événements,
  • la contribution aux activités européennes. 

Le dispositif LEADER consolide et renforce les coopérations territoriales des Groupes d'Action Locale (GAL)

LEADER (Liaison Entre Action de Développement de l’Économie Rurale) est une méthode qui permet de créer une dynamique entre l’ensemble des acteurs ruraux.

Cette méthode consiste à mettre en œuvre le développement rural en adaptant les politiques publiques à la diversité des besoins en milieu rural. Pour atteindre cet objectif LEADER élabore des stratégies locales de développement.

Les stratégies locales de développement sont créées collectivement grâce à l’association de différents acteurs socio-économiques et institutionnels publics et privés d’un même territoire, qui forment ainsi un GAL. C’est ce qui définit la démarche participative LEADER. Ces stratégies permettent de sélectionner des actions qui les représentent.

Les actions programmées dans le cadre de LEADER apportent une valeur ajoutée en termes de méthodologie (émergence de nouveaux partenariats par exemple ...) ou de contenu (impacts positifs pour le territoire : comme la création d'emploi par exemple).

A l'échelle de la France, l'enveloppe allouée à LEADER à été multipliée par deux et le nombre de GAL sélectionnés approchera les 350 sur 2014-2020 contre 222 en 2007-2013. Cela implique une plus large couverture géographique du territoire rural français (60 % en 2007-2013) et l'intégration de nouveaux GAL qui auront des besoins d'appui technique et/ou thématique. Le RRN se propose de le leur apporter par la mise en réseau entre anciens et nouveaux GAL et par un ensemble d'outils co-construits pour améliorer et faciliter la mise en œuvre des projets.

Au niveau national, la coopération LEADER constitue un axe privilégié du RRN. Qu’elle soit inter-territoriale ou internationale, la coopération encourage les GAL à concrétiser leurs projets avec l'appui du RRN.

Mutualiser pour gagner du temps et du savoir

Le réseau collecte les expériences, et les partage en proposant des informations sur les différentes aides possibles et en mettant en place un accompagnement des porteurs de projets. Il analyse l'ensemble des informations collectées et organise leur suivi en lien avec l'Observatoire du développement rural.

Chacun est appelé à participer à la construction de ce réseau, à lui apporter son expérience, ses connaissances, ses savoir-faire et participer à l'échange de données et d'informations. Ce que chacun apporte peut ainsi bénéficier à tous.