Bernard Boutte, DSF

19 avril 2021 Info +

Suivi sanitaire des plantations de l'année : 2020 est la plus mauvaise année au niveau de la reprise des plantations forestières depuis le début du suivi en 2007

944 plantations de l’hiver 2019-2020 et 45 essences différentes ont été observées  par les correspondants-observateurs du DSF. Sur la période 2007-2020, 2020 est la pire année au niveau de la reprise de plantations (29% de plantations non réussies) devant 2015 (27%). Avec 2018 et 2019, elle forme une série inédite de 3 années successives de mauvaise réussite des plantations forestières.

Le mélèze d’Europe, les chênes sessile et rouge et le douglas sont les essences qui ont le moins bien réussi ; le pin maritime, le pin taeda et les peupliers ont les meilleures reprises.

Près de 90% de la mortalité est d’origine abiotique ou complexe, 5% est due aux insectes et 6% est due aux autres animaux. Les pathogènes expliquent quant à eux moins de 1% des mortalités de plants.

Les plantations les plus atteintes par des dégâts abiotiques sont situées dans 3 régions écologiques (GRECO) : le Grand Est semi-continental, le Jura et le Centre Nord semi-océanique, régions affectées par la sécheresse estivale de 2020. Toutefois, certains départements situés dans ces secteurs présentent une mortalité faible à moyenne dans les plantations forestières.

À télécharger