Rapport de Jean Arthuis sur la filière équine

Le CGAAER et l’IGF ont apporté leur appui à Jean Arthuis, ancien ministre, député européen, auquel le Premier ministre a confié la rédaction d’un rapport sur la filière équine.

80 % des revenus de la filière hippique française proviennent des reversements du PMU à partir de son résultat net. Or le PMU connaît depuis 2012 une baisse continue des paris. Aussi la mission a procédé à un audit stratégique et financier du PMU et réexaminé les équilibres sociaux, économiques et financiers de la filière hippique.

La mission a examiné la filière équine dans toutes ses composantes, courses hippiques, sports et loisirs, travail, viande chevaline.

Le rapport de Jean Arthuis formule des propositions sur le PMU (passage en société anonyme, nombre de courses et types de paris), les sociétés de courses (révision de l’architecture d’ensemble, optimisation des allocations et des prix de courses), l’Institut français du cheval et de l’équitation (repositionnement comme institut technique, délégation interministérielle de la filière), ainsi que sur les autres segments de la filière (notamment taux de TVA applicable aux prestations des centres équestres et à la vente de jeunes chevaux par les naisseurs).