Nomination d'un coordinateur national de la stratégie sanitaire en conchyliculture

 

 

 

© Cheick.saidou/min.Agri.Fr

Le secteur de la conchyliculture subit des mortalités récurrentes de coquillages, dont l'identification des causes est l'objet d'une forte attente des professionnels.

Un membre du CGAAER, Thomas BERTHE, a été nommé en avril dernier « coordinateur national de la stratégie sanitaire et zoo-sanitaire en conchyliculture et coquillages de pêche » par le ministre de l'agriculture, en accord avec le secrétaire d’État chargé de la mer.

Partant d'un examen de la situation relative aux surmortalités de coquillages et à la sécurité sanitaire des produits conchylicoles, le coordinateur a pour mission de dégager une vision commune à tous les partenaires concernés (scientifiques, professionnels et services de l’État) pour aboutir à des mesures adaptées de protection durable de la filière vis-à-vis des risques sanitaires.

L’ensemble des partenaires devront élaborer dans les prochains mois « un plan stratégique ambitieux qui réponde aux attentes de la profession et de l’État » en matière sanitaire et zoo-sanitaire. Ce plan comportera deux grands axes complémentaires :

1) La coordination des recherches opérationnelles sur les facteurs de mortalité des coquillages :
un programme spécifique de recherche sur la compréhension des phénomènes de mortalités des coquillages sera établi avec l'aide de l’Anses et de l’Ifremer.

2) La coordination de l’organisation sanitaire des filières :
le coordinateur devra œuvrer avec les professionnels à la définition d’une structure de gouvernance sanitaire pérenne dans les filières et à la rénovation d’un dispositif de surveillance performant et partagé avec les acteurs.

Après validation et publication de ce plan stratégique, une phase de mise en œuvre progressive des orientations décidées est prévue sur trois ans.