Le ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation rend hommage à Jacques Chirac
30/09/2019
agriculture.gouv.fr
À l’instar de l’ensemble des administrations françaises, le ministère de l’Agriculture a rendu un dernier hommage à l’ancien président de la République cet après-midi, 30 septembre à 15h. Une cérémonie à laquelle de très nombreux agents ont tenu à s’associer.

Émotion palpable dans la cour de l’hôtel de Villeroy, lors de la minute de silence qui a suivi l’allocution de Didier Guillaume, prononcée par la secrétaire générale Sophie Delaporte. C’est non seulement l’ancien président de la République qui a été salué, mais aussi l’inlassable et ardent défenseur des agriculteurs et du monde agricole.

« La France a perdu un président, les Français ont perdu une figure familière, les agriculteurs ont perdu un ami. Jacques Chirac a laissé une empreinte de quarante ans de vie politique, il a occupé une place particulière dans le cœur des Français. Il les aimait et il était aimé. Il avait su laisser entrevoir l’homme derrière le politique, et c’est cette bonhomie, cette simplicité qui lui ont valu l’affection. Il a saisi l’âme de la France et il a su parler aux Français. »

Sophie Delaporte, qui prenait la parole au nom du ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Didier Guillaume, retenu auprès des agriculteurs normands, a ensuite évoqué quelques-uns des grands moments du temps présidentiel, comme la reconnaissance de la responsabilité de l’État français dans la déportation des Juifs en 1940, la conscience aiguë du péril écologique, le refus d’une intervention militaire en Irak, ou son implication personnelle en la cause des personnes handicapées.

« Il participe de notre identité collective, a poursuivi la secrétaire générale, en évoquant son attachement emblématique envers les agriculteurs, un amour qui ne date pas de son entrée au ministère en 1972, mais qui prend ses racines dans la terre de Corrèze dont il est issu ».

« Il aimait le monde rural, la terre, les bêtes. Son enthousiasme à parcourir le Salon de l’agriculture pendant 40 ans a toujours été salué par les agriculteurs. Cette demande de considération, d’estime, nous l’entendons encore aujourd’hui », a conclu Sophie Delaporte avant d’inviter les personnes présentes à respecter une minute de silence.

À travers cet hommage républicain, c’est une longue histoire qui a été saluée, celle partagée avec l’agriculture française, avec les terroirs. Une histoire vraie.