L’Académie d’agriculture de France : un trésor de connaissances
agriculture.gouv.fr

L’Académie d’agriculture de France, dont la création remonte au milieu du XVIIIe siècle, a su s’adapter et revêtir une grande modernité. Découverte du rôle cette institution historique au service de l’agriculture, mais pas que…

Créée en 1761, l’Académie d’agriculture de France travaille sur des thématiques très variées et en lien avec l’actualité. Elle formule des positions sous des formes diverses qui font référence par l’expertise, la diversité et le haut niveau de compétence de ses membres. Elle travaille aussi à transmettre son savoir à la jeunesse en étroite collaboration avec l’Enseignement agricole.

Chacun peut facilement profiter des travaux de l’Académie : à partir du site et des publications, bien sûr, mais aussi en venant sur place. Une séance publique gratuite se tient tous les mercredis dans ses locaux.

Ses missions :

  • réfléchir sur le progrès dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement ;
  • expliquer les enjeux techniques, économiques, sociaux et environnementaux ;
  • éclairer la société et les décideurs.

Très ouverte sur le monde, elle regroupe 120 membres titulaires de nationalité française, mais aussi 60 membres associés étrangers. Il y a également 180 membres correspondants de nationalité française et 60 correspondants associés étrangers. Les membres sont élus par les académiciens titulaires.

La fonction d’académicien est honorifique et purement bénévole. Le secrétaire perpétuel, actuellement Constant Lecoeur, est en fonction jusqu’à l’année de ses 75 ans tandis que le président, actuellement Jean-Louis Bernard, est renouvelé tous les ans. Cette gouvernance assure à la fois la pérennité de l’institution et le brassage des idées. Les membres sont issus d’origines différentes et s’interdisent tout avis partisan.

La bibliothèque, un joyau

L’Académie, vieille dame beaucoup plus moderne qu’on pourrait le croire, abrite un trésor : une bibliothèque riche de plus de 35 000 ouvrages. C’est un véritable joyau : non seulement elle offre une exceptionnelle traçabilité de l’évolution de l’agriculture, puisque son plus ancien volume date de 1512… mais elle rassemble aussi l’essentiel des connaissances scientifiques les plus récentes en matière d’agriculture, d’alimentation et aussi d’environnement. Elle est à ce titre régulièrement consultée sur rendez-vous en particulier par des chercheurs, notamment étrangers.

La bibliothèque de l’Académie se positionne en véritable gardien du patrimoine littéraire, tout en préparant le futur dans l’intérêt du monde agricole.

Retrouvez l'Académie sur Facebook, Twitter et LinkedIn.