La palette, un maillon indispensable de l’économie
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr

Des planches de bois fixées par des clous. D’apparence, l’usage d’une palette semble banale. Et pourtant, ce produit permet d’assurer la logistique et le fonctionnement de l’industrie. C’est pourquoi sa fabrication relève d’une activité essentielle en cette situation de confinement. Entretien avec Jean-Louis Louvel, président et cofondateur du Groupe Palettes Gestion Services (PGS), entreprise française spécialisée dans la fabrication et le reconditionnement de palettes.

« Si la France était à court de palettes, dans une semaine, plus aucun produit ne pourrait être acheminé », précise Jean-Louis Louvel. « Grande distribution, médicaments, chimie, automobile… 95% des marchandises sont transportées sur palette. Et parmi ces 95%, 94% sont en bois. Ces palettes sont directement apposées sur les lignes de production des clients. Si on stoppait la livraison, les lignes de production de l’industrie française s’arrêteraient. »

Comment votre entreprise s’est-elle adaptée à cette situation inédite ?

Notre activité est essentielle, on se doit de ne pas interrompre la production. Aucun de nos sites, en France et à l’étranger, n’est à l’arrêt.

Au niveau industriel, nous avons pu assez facilement réorganiser le travail pour respecter la distanciation sociale entre les collaborateurs qui travaillent en plusieurs équipes. Nous pouvons compter sur eux, sur leur souplesse de travail. 55% sont encore sur les sites de production.

Le personnel administratif est en télétravail sur quasiment tous nos sites. Ce nouveau système fonctionne bien. Le virus nous a fait changer rapidement, profondément, en peu de temps. Nous avons été contraints de nous adapter.

L’implantation de votre groupe sur plusieurs sites favorise-t-elle cet impératif de production ?

En France, le marché de la palette est très atomisé. La très grande majorité des entreprises qui produisent ou reconditionnent des palettes sont des PME. Nous sommes le seul acteur à couvrir toutes les zones du territoire.

Cette organisation en maillage national a été pensée pour limiter les transports de nos marchandises depuis le lieu de production jusqu’aux clients. En cette période de confinement, cette organisation nous permet également d’assurer la continuité de nos activités : si un de nos sites venait à devoir fermer, nous serions toujours en mesure de produire sur nos autres sites. Par ailleurs, nos palettes sont issues de forêts de production gérées durablement, forêts pour certaines que nous exploitons nous-mêmes.

À propos du Groupe PGS

Créé en 1993 à Saint-Étienne-du-Rouvray (Normandie) par trois associés, le Groupe PGS s'est développé rapidement, passant de PME à leader français. L'entreprise comprend 1 300 collaborateurs et plusieurs sites dans toute l'Europe (Belgique, Lettonie, Espagne) ainsi qu'aux USA et au Maroc. Son cœur d'activité : le reconditionnement et la fabrication de palettes, en bois mais aussi dans d'autres matériaux. Le Groupe PGS dispose de ses propres scieries, a intégré tous les maillons de la chaîne de fabrication, jusqu'à devenir exploitant forestier. Sa capacité de production et de réparation de palettes s'élève à 45 millions d'unités par an.


Plus d'information sur le Groupe PGS.

Voir aussi