La France remporte la Coupe du monde de la pâtisserie 2017 !
Xavier Remongin / agriculture.gouv.fr
La France s’est imposée lors de la 15e édition de la Coupe de monde de la pâtisserie, au SIRHA de Lyon. Ce rendez-vous international incontournable de la profession a été créé en 1989 par Gabriel Paillasson, meilleur ouvrier de France pâtissier et glacier.

Cet événement est placé sous le sous le haut patronage du Ministère de l’Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, du Ministère de l’Education Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la recherche et du Secrétariat d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l'Economie sociale et solidaire. Au total, du 22 au 23 janvier 2017, 22 équipes composées de 3 professionnels spécialisés sont venues de 4 continents différents mais c'est l’équipe de France, au terme d'un parcours sans faute de 10 heures d’épreuves qui remporte la médaille d'or !

La France remporte sa 8e médaille d'or

L’équipe française composée d’Etienne Leroy, Bastien Girard et Jean-Thomas Schneider remporte la médaille d’or, le trophée, ainsi que 21 000 euros. La France obtient ce prix, comme en 2013, grâce à un très beau travail d’équipe et des notes de dégustation qui ont fait la différence. Le Japon prend définitivement ses habitudes dans le trio de tête et prouve sa grande régularité parmi les meilleures nations de la pâtisserie. Après une longue absence, la Suisse n’a pas mis longtemps à retrouver le chemin du podium et offre une belle surprise après la wild card obtenue à la Coupe Europe en janvier dernier.

Gabriel Paillasson, président fondateur de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, exprime sa satisfaction sur le concours : « Toutes les nations, même les moins aguerries ont fait du très bon travail. C’était un magnifique événement avec beaucoup d’ambiance, à l’image de la belle évolution de la pâtisserie dans le monde. »

Médaille d’argent : Japon

L’équipe japonaise composée de Takahiro Komai, Yoshiaki Uezaki et Takao Yamamoto, remporte la médaille d’argent, le trophée, ainsi que 12 000 euros.

Médaille de bronze : Suisse

L’équipe suisse composée de Cédric Pilloud, Jorge Cardoso et Jean-Baptiste Jolliet, remporte la médaille de bronze, le trophée, ainsi que 6 000 euros.

Les 3 épreuves de la finale

La finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie s’articule toujours autour de trois grandes épreuves: sucre, chocolat et glace.

Côté sucre, le règlement de la finale 2017 a introduit, cette année, une obligation supplémentaire : créer une fleur en sucre dans la pièce artistique, au choix rose, oeillet ou orchidée. Les candidats ont rivalisé un peu plus dans l’esthétique de leur présentation, l’un des points qui soulèvent à juste titre l’admiration du public. Autre changement de cette édition, les artistes du chocolat ont, eux, réalié leurs sculptures avec un moulage en creux (et non plus en chocolat plein), ce qui augmente singulièrement les risques de casse jusqu’à la dernière minute. À l’issue des 10h d'épreuve, les candidats ont donc présenté :

  • 1 pièce artistique en chocolat (moulage creux),
  • 3 entremets au chocolat,
  • 1 pièce artistique en sucre à base de moulage creux avec une fleur en sucre tiré,
  • 1 pièce artistique en glace hydrique sculptée,
  • 3 entremets glacés aux fruits,
  • 15 desserts à l’assiette.

L’heure a été plus que jamais à l’abnégation et au dépassement de soi !

En savoir plus sur la coupe du monde de la pâtisserie

Tous les deux ans se tient l'événement réfèrent de l'art pâtissier dans le monde : la Coupe du monde de la pâtisserie. Au terme de cinquante sélections nationales et quatre sélections continentales en Afrique, en Europe, en Asie et en Amérique Latine, 22 équipes composées des talents les plus prometteurs du moment sont réunis pour une finale d'exception.

Voir le site de la coupe du monde de la pâtisserie