Création d’une interprofession de la viande caprine
Rapport de mission de conseil et d’appui n°13046 CGAAER

Création d’une interprofession de la viande caprine

Christophe Patier

Décembre 2014

Mots clés : Interprofession, caprin, viande caprine

 
Chevreaux dans une chèvrerie

© Xavier Remongin/Min.agri.fr

 

Enjeux

Le CGAAER avait produit en 2012 un relatif à la production et à la commercialisation de viande caprine. Son unique recommandation avait été la création d’une structure interprofessionnelle consacrée à la promotion et à l’organisation d’un marché de la viande caprine. Les professionnels du secteur avaient favorablement accueilli cet objectif. Une nouvelle mission du CGAAER a été chargée d’étudier les modalités de constitution de cette interprofession.

Méthodologie

La mission a opéré comme consultant auprès de la Fédération nationale des éleveurs de chèvre (FNEC), principal porteur du projet.
La méthode a reposé sur une consultation des entreprises et organisations professionnelles concernées pour obtenir leur adhésion à chaque étape de la constitution de l’interprofession.

Résumé

La FNEC a retenu le principe d’intégrer la filière viande caprine dans l’interprofession « bétail et viande » déjà à l’œuvre : Interbev. La création d’une association ad hoc est apparue à l’évidence plus coûteuse et moins efficace. Par ailleurs, l’interprofession existante pour le lait de chèvre, lAnicap (Association nationale interprofessionnelle caprine), ne pouvait étendre ses activités à la viande.

Un schéma intégrant le secteur de la viande caprine à la section ovine d’Interbev a été défini avec les intéressés. Des consultations ont été menées sur cette base avec une sélection d’entreprises d’abattage de chèvres de réforme (proches du secteur ovin, ce qui est apparu comme un élément facilitateur au démarrage des consultations) et de chevreaux (relevant du secteur volailles), d’éleveurs et de coopératives, puis avec les organisations professionnelles membres d’Interbev.
La mission a animé un séminaire d’une journée réunissant la FNEC et les représentants du secteur abattage de chevreaux, pour établir les modalités de financement de l’interprofession, à savoir la répartition de la cotisation professionnelle et son paiement.
L’ensemble du projet de constitution de l’interprofession a ensuite été présenté aux représentants d’Interbev.

L’inclusion du secteur caprin dans le dispositif interprofessionnel de financement de l’équarrissage (avec ses enjeux financiers plus lourds) a été traitée en parallèle.
La résolution des difficultés au fil de l’eau a suscité une adhésion sans réserve des nombreux partenaires impliqués dans le processus de décision. La formule d’une section dédiée à la viande caprine s’est rapidement imposée au sein d’Interbev, de préférence à un rattachement à la section ovine. Le premier comité caprin d’Interbev s’est réuni le 1er juillet 2014.

 


S'abonner à La lettre du CGAAER