Bilan de deux dispositifs de l’enseignement agricole : « chef de projet de partenariat » et « Tiers-temps »
01/06/2019
Bruno Andral, Jean-Luc Gonzales et Jean-Marc Vallauri
Le CGAAER a été chargé de faire le bilan des deux dispositifs dédiés à la mission d'animation et de développement des territoires confiée à l'enseignement technique agricole : « Chef de projet de partenariat » et « Tiers temps ».

Rapport de mission d’évaluation n° 18092

Juin 2019

Mots-clés : animation, développement agricole, territoire, enseignement technique agricole, recherche

Enjeux

L'enseignement technique agricole est chargé de cinq missions principales : la formation scolaire et continue, la coopération internationale, le développement, l'expérimentation et le conseil agricoles, l'insertion professionnelle et l'animation et le développement des territoires.

Deux dispositifs particuliers, « Chefs de projet de partenariat en établissement d'enseignement agricole » et « Tiers-temps (PDF, 722.44 Ko) », sont dédiés à l'exécution de cette dernière mission d’animation et de développement des territoires. Ils représentent les seuls moyens humains à disposition des établissements d'enseignement pour cette mission.

Le CGAAER a été chargé d'en faire le bilan et d'en évaluer l'intérêt.

Méthodologie

La mission s’est appuyée sur les entretiens réalisés avec les chefs de projet en EPLEFPA, les directeurs d’établissements, l’inspection de l’enseignement agricole, le CEZ de Rambouillet, Agrosup Dijon, les DRAAF/SRFD et enfin la DGER. Elle s’est également nourrie de la documentation disponible, parmi laquelle figurent les bilans annuels du CEZ relatifs au dispositif tiers-temps. Un questionnaire d’enquête a par ailleurs été soumis aux chefs de projet.

Résumé

La mission a constaté tout l’intérêt de ces deux dispositifs inscrits dès leur lancement (respectivement en 2003 et 2007) dans la logique de développement d’une agriculture durable.

Au total, 66 projets de partenariat ont ainsi été menés à bien entre 2003 et 2018 (20 par des IPEF, 46 par des IAE), dont 41 orientés partiellement ou totalement sur l’agriculture durable et l’agro-écologie.

Par ailleurs, 289 tiers-temps ont été mis en place entre 2006 et 2018. Parmi eux, une bonne partie concerne l’agro-écologie au sein des thématiques biodiversité, forêt, pratiques agricoles et élevage, eau et énergie.

L’analyse du fonctionnement de ces dispositifs amène à formuler les recommandations suivantes :

  • renforcer l'échelon déconcentré au travers des DRAAF-SRFD pour appuyer et coordonner au mieux ces dispositifs ;
  • améliorer l’efficacité de ces derniers, en constatant qu'un niveau plancher est actuellement atteint en termes de postes, particulièrement pour les chefs de projet dont le faible nombre (2 à 4 par an) peine à assurer une envergure nationale au dispositif ;
  • sécuriser le fonctionnement du dispositif « chefs de projet », tant au travers de sa dimension administrative (convention « recherche » et formalisation des retours d’expérience), que ressources humaines (positionnement des chefs de projet au sein des établissements et statut d’emploi).

À télécharger

Rapport n° 18092 : Bilan et retours d’expérience sur les dispositifs « chefs de projet de partenariat en établissement d’enseignement agricole » et « tiers temps » (PDF, 2.61 Mo)