Améliorer la mobilisation du bois en zone de montagne
20/05/2014
Étude réalisée par Cabinet Ernst & Young - Financement : Ministère de l'agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt
L’émergence d’une nouvelle économie décarbonée, s’inscrivant à la suite de la Conférence environnementale de septembre 2012, appelle une mobilisation accrue de la ressource forestière nationale.

Dans le cadre d’une gestion multifonctionnelle prenant en compte les enjeux environnementaux et paysagers spécifiques à la montagne, la forêt de montagne, sous-exploitée, est appelée à contribuer plus largement à la mise sur le marché de volumes de bois supplémentaires.
L’étude conduite par le Cabinet Ernst and Young, à la demande du Conseil National de la Montagne et financée par le ministère de l'Agriculture, identifie les freins à l’exploitation de la forêt de montagne (avec le câble forestier notamment) et propose, pour les atténuer, des leviers et des pistes d’actions. L’étude comprend également un parangonnage avec l’Italie, l’Autriche et la Suisse. Les conclusions et recommandations de l’étude ne préjugent pas des décisions qui seront prises par les pouvoirs publics. (2013)
Présentation, objectifs de l'étude
Chiffres clés de la filière bois française et analyse des 4 grands massifs
Benchmark, analyse des dispositifs actuels de soutien , diagnostic global bois de montagne
Cartographie des freins à la mobilisation
Enjeux, pistes de leviers et propositions d'actions
Annexes