MIAM : une récolte 2016 au goût de tilleul !
© Pascal Xicluna / Min.Agri.Fr

Comme chaque année, la récolte du Miel issu des abeilles du ministère (MIAM), a eu lieu début septembre. Comment et par qui le miel est-il récolté dans les jardins de la rue de Varenne ? Avant de visiter les ruches du ministère lors des Journées européennes du patrimoine, entrez dans les coulisses de cette cuvée 2016 !

Depuis l'installation des ruches au ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt il y a deux ans, les abeilles ont déjà prouvé l'étendue de leurs talents en produisant un miel bien particulier, très révélateur des floraisons de saison.

Une cuvée prometteuse

Sous la direction des élèves du lycée agricole de Beaune-La-Rolande (Loiret), la récolte de cette cuvée 2016 s'annonce prometteuse. Olivier Tonazzi, enseignant-apiculteur, l’annonce : "Ca sent le couvain !" C'est bon signe, la récolte peut commencer. Un léger coup de brosse suffit à chasser les abeilles pour récupérer les cadres du magasin à miel.

Le miel est bien operculé, quelques lamelles de cire de propolis doivent être retirées avant de saisir les cadres. 50% sucre, 50% eau : le fameux nectar est à portée de mains.

Les cadres sont ensuite passés à l'extracteur. Première étape : la désoperculation, à l'aide d'un couteau chauffant, pour libérer le miel qui va couler contre les parois de la cuve. Après un temps de décantation, le miel est prêt à être dégusté. Acacia ? Tilleul ? Marronnier blanc ? Erable ? Pierre Saccani, jardinier du ministère, intervient, en fin connaisseur de ces arbres "ministériels" qu'il chérit depuis 14 ans. Il confirme : le tilleul domine ! "Avec une note d'ailanthus pour adoucir", complète le "professeur" Olivier.

Un miel à découvrir lors des Journées européennes du patrimoine

Au ministère de l'Agriculture, à l'occasion des Journées européennes du patrimoine qui se tiennent les 17 et 18 septembre, les élèves du lycée de Beaune-la-Rolande organiseront une initiation à l'apiculture et répondront à toutes les questions sur l'organisation d'une ruche et l'importance de ces pollinisateurs hors-normes. L'occasion de découvrir l'hôtel à insectes du ministère, véritable "maison" conçue pour héberger les abeilles sauvages. Ces refuges organisés en compartiments reconstituant la diversité des micro-habitats sont prisés par les abeilles sauvages. Condensé de nichoirs propices à la vie de ces pollinisateurs essentiels (nidification, hivernage), chaque hôtel tient compte de leurs spécificités de vie et de moeurs et peut abriter des dizaines d'espèces  différentes.

Pour en savoir plus, rendez-vous ces 17 et 18 septembre 2016 au 78 rue de Varenne à Paris !