Lettre de Didier Guillaume aux agriculteurs et aux salariés agricoles
Le 18 mars, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a adressé un courrier aux agriculteurs et aux salariés agricoles, premier maillon de la chaîne alimentaire dont le travail quotidien est primordial pour alimenter nos assiettes.

« Nous sommes en guerre ». Ces paroles prononcées par le Président de la République auront marqué les esprits.

La propagation mondiale du Covid 19 place la France dans une situation inédite. Nous sommes face à un double défi, sanitaire et économique. Nous le savons, la France a les atouts nécessaires pour surmonter ce défi. Elle dispose d’infrastructures de qualité, s’appuie sur une puissance publique d’un grand professionnalisme, et peut compter sur ses forces vives. Vous agriculteurs, agricultrices, salariés de l’agriculture, vous êtes ces forces vives.

Dès le début de la crise, dès que les premiers signes d’inquiétude ont saisi nos concitoyens, vous avez répondu présents. Car l’alimentation est une des principales préoccupations de nos concitoyens. Se nourrir est fondamental. Et quand tout semble se dérégler, chacun le mesure à sa juste valeur.

Vous, agriculteurs, êtes le maillon essentiel, le premier maillon de la chaîne alimentaire. Sans vous, sans votre travail quotidien, dans les champs, dans vos fermes, aucune matière première, aucun produit transformé, aucun aliment, ni animal, ni végétal, ne peut parvenir dans nos assiettes.

C’est vous, qui par votre travail, quelles que soient vos productions, fournissez à nos concitoyens, ou à nos entreprises de transformation, une alimentation de grande qualité. Les Français s’en rendent comptent. Aujourd’hui plus que jamais, les termes « de la fourche à la fourchette », ou « du champ à l’assiette » sont totalement d’actualité.

Nous comptons sur vous. Ne lâchez rien, continuez vos activités essentielles, indispensables. Vous participez pleinement à l’effort de la communauté nationale. En retour, l’État sera à vos côtés pour traverser cette période difficile.

Je tenais à vous adresser ce message d’encouragement et de reconnaissance en mon nom personnel, et au nom du Gouvernement de la France. Grâce à l’agriculture française, grâce à votre travail, votre savoir-faire et votre sens des responsabilités, nous sommes en mesure d’assurer aux Français qu’ils pourront se nourrir sainement et sans privation, aujourd’hui et demain. Cela est essentiel et nous vous le devons.

Soyez assurés, Mesdames, Messieurs, chers amis, de tout mon soutien et recevez mes plus sincères remerciements.

Bon courage, je compte sur vous,
Didier Guillaume, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation