Le monde des courses à portée de tous au nouvel hippodrome ParisLongchamp
ScoopDyga / France Galop

Après deux ans de travaux, le temple mondial des courses de galop a rouvert ses portes début avril. Niché au cœur du bois de Boulogne, dans l'ouest parisien, le nouvel hippodrome ParisLongchamp, ultra-moderne et éco-responsable, dispose de tous les atouts pour satisfaire les habitués du lieu... mais aussi séduire de nouveaux publics. Son inauguration officielle a lieu ce dimanche 29 avril en présence de Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. Visite guidée.

Ne l'appelez plus Longchamp, mais ParisLongchamp ! Changement de nom – et de style – pour l'hippodrome parisien qui a pris le parti de rompre avec les codes classiques des champs de courses traditionnels et de partager son univers avec le grand public. Derrière les grilles emblématiques du lieu, qui vient de fêter ses 161 ans d'existence, les visiteurs sont dorénavant accueillis par une vaste esplanade ouverte sur tous les espaces de l'hippodrome, reliés par plusieurs parcours piétonniers.

Pour les passionnés de courses hippiques

« Longchamp a toujours été le vaisseau amiral des courses en France », explique Olivier Delloye, directeur général de France Galop, association dont la mission principale est d'encourager l'élevage et l'entraînement des chevaux de galop et qui gère, entre autres, l'hippodrome ParisLongchamp. « Avec une construction qui datait du début des années 1960, il était vraiment important que les courses françaises se dotent à leur tour d'un hippodrome au standard de ce qui se fait de mieux à l'étranger. »

C'est aujourd'hui chose faite avec son nouveau bâtiment tout en transparence, imaginé par l’architecte Dominique Perrault, qui offre une expérience inédite des courses : aucun pilier dans la tribune pour une vue à 180° sur les pistes et les espaces verts, une circulation fluide pour se rendre rapidement d’un point à un autre, 500 écrans répartis sur l’ensemble du site et une architecture qui permet une double-vision sur les pistes et le rond de présentation avec, en décor, les écuries.

Et pour les curieux de nouvelles sensations

ParisLongchamp, c'est aussi le « Village ParisLongchamp », un nouveau lieu de vie ouvert en dehors des jours de course avec des espaces restauration – de la guinguette au gastronomique –, une scène musicale à ciel ouvert – qui accueille déjà les festivals Solidays et Lollapalooza – et de nombreux événements programmés. Et le site s'y prête : entre les 70 000 m² de pelouse, les tribunes et les espaces modulables du nouveau bâtiment, l'hippodrome peut accueillir jusqu'à 60 000 personnes !

« Avec ce nouvel hippodrome, nous avons l'opportunité d'avoir une offre améliorée », précise Olivier Delloye. « Autour des courses, nous voulons créer davantage d'animations, pour que les gens vivent une plus belle expérience, aient envie de venir, de revenir. » Cela commence dès cet été avec les soirées Jeuxdi by ParisLongchamp : tous les jeudis, de mai à juillet, l'hippodrome propose des courses en semi-nocturne, mixées avec une programmation d’after-work musical.

Que ce soit pour son cadre unique, l'ambiance des courses ou ses événements festifs, vous aurez forcément une bonne raison de venir y faire un tour... On parie ?

Hippodrome ParisLongchamps
2, route des Tribunes, 75016 Paris

L'hippodrome ParisLongchamp, c'est :

  • 55,5 hectares de superficie pour l'ensemble du site
  • Une tribune de 160 mètres de long pouvant accueillir 10 000 spectateurs
  • Un toit terrasse de plus de 500 m² offrant une vue imprenable
  • 600 arbres (dont 150 nouveaux arbres plantés pendant les travaux)
  • 70 000 m² de pelouse (dont 55 000 m² pour accueillir le public)
  • 600 m² de panneaux photovoltaïques installés sur le toit
  • 100% du chauffage du bâtiment issu de la géothermie
  • 126 boxes pour les chevaux, soit 36 supplémentaires
  • 3 restaurants : une guinguette, une brasserie et un gastronomique
  • 4 pistes permettant des parcours de 1 000 mètres à 4 000 mètres 

Les infrastructures en images

  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © France Galop
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © Cheick Saidou / Min.Agri.Fr
  • © ScoopDyga / France Galop