Le massif forestier de l’Arc Boisé, « forêt de protection »
Pascal Xicluna / agriculture.gouv.fr
Le massif de l’Arc boisé du Val-de-Marne vient d’être classé en « forêt de protection » par décret du 25 mai 2016 en Conseil d’État. Très fréquenté, ce massif concerne un ensemble boisé de plus de 3000 hectares, 3 départements et 16 communes.

Le classement du massif de l’Arc boisé du Val-de-Marne est en parfaite cohérence avec les orientations régionales forestières prévues par le SRIF Île-de-France, ainsi que la charte forestière du territoire signée par le Conseil régional d’Île-de-France, les Conseils généraux du Val-de-Marne, de l’Essonne et de la Seine-et-Marne.

Un massif protégé

Le massif de l’Arc boisé du Val-de-Marne comprend notamment les forêts domaniales de Notre-Dame, de la Grange et la forêt régionale de Grobois.

Le classement « forêt de protection» attribue un régime spécial à ce massif. Il vise à en garantir la gestion durable, en intégrant les différentes fonctions de la forêt, notamment l’accueil du public et la préservation de la qualité des milieux naturels.

Grâce à son étiquette « forêt de protection », le massif sera préservé de tout défrichement et de tout nouveau projet d’aménagement qui porterait atteinte à son intégrité.

Il est également représentatif des attentes fortes en termes de préservation de cadre de vie de la population.

« Forêt de protection », un classement influent

Ce statut est le plus protecteur pour une forêt. Il est particulièrement bien adapté pour les espaces forestiers situés à la périphérie des grandes agglomérations, car il les protège contre les menaces de l’urbanisation.

Télécharger le décret n° 2016-678 du 25 mai 2016 portant classement comme forêt de protection du massif de l’Arc boisé du Val-de-Marne (PDF, 139 Ko)

Voir aussi