La maladie de l'encre complexifie la sylviculture du châtaignier
Morgane Goudet / agriculture.gouv.fr
Après avoir participé à la régression de la châtaigneraie à fruit au cours du XIXe siècle, la maladie de l’encre est devenue récemment un problème majeur en forêt.

Les dépérissements de châtaigniers liés à l’encre augmentent considérablement depuis le début des années 2000. La pression des deux agents pathogènes en cause (Phytophthora. cambivora et P. cinamomi) conduit à une réduction des stations forestières possibles pour l’essence. La sylviculture du châtaignier devient complexe. L’article apporte des clés permettant d’identifier et comprendre la maladie, d’objectiver le niveau de risque en forêt afin de pouvoir mieux en appréhender la gestion.

À télécharger