La diversification des assolements en France : intérêts, freins et enjeux - Analyse n°51

Si les agriculteurs ont depuis longtemps pratiqué des rotations de cultures pour gérer au mieux la fertilité des sols et les risques phytosanitaires, l’apparition des intrants agricoles dans la seconde moitié du XXe siècle a entraîné une réduction de la diversité des espèces cultivées et une spécialisation des systèmes de production, dont la durabilité pose aujourd’hui question. Une diversification des assolements au niveau des exploitations et des filières pourrait apporter plusieurs bénéfices, notamment en termes de résilience économique et de préservation de l’environnement. Quels sont alors les freins agronomiques, techniques et socio-économiques à une telle diversification ? Quels dispositifs existent déjà et quelles pistes d’action publique sont possibles pour inciter à diversifier les cultures ?

La diversification des assolements en France : intérêts, freins et enjeux (PDF, 957.31 Ko)

Les notes d’Analyse présentent en quatre pages l’essentiel des réflexions sur un sujet d’actualité relevant des champs d’intervention du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt. Selon les numéros, elles privilégient une approche prospective, stratégique ou évaluative.

Voir aussi